pub

Diplomatie

Politique

Les députés togolais donnent l’option pour la privatisation de la NSCT

Les députés ont voté à l’unanimité ce 29 juin 2020, la cession de 51 des 60% des parts que détenait l’Etat togolais dans le capital de la No...

29-06-2020 Politique

Lire la suite
  1. Société
  2. Sport
  3. Culture
  4. Economie
  5. Finance
next
prev

Le laxisme du personnel soignant du CHU Sylvanus Olympio devient très inquiétant. L’indisponibilité des médecins ou surveillants  de garde entraine des dommages et parfois des pertes en vies humaines. 

Il est parfois très difficile voire  impossible de se faire assister pendant les nuits par les agents de santé au CHU Sylvanus Olympio. Les patients hospitalisés  n’ont  d’autre  solution que de se  remettre  dans  les mains de Dieu pour une guérison miraculeuse.

Nombreux sont ces patients qui voient leur état de santé se détériorer les nuits mais par faute d’assistance,  rendent malheureusement l’âme.  Et pourtant, il y a toujours des médecins qui sont programmés à être de garde. Dans la nuit du  jeudi 5 juillet, aux environs de 20h, notre équipe de reportage a  fait un tour au CHU Sylvanus Olympio pour constater toute la souffrance des malades hospitalisés.

Au service de la médecine, le cas était aberrant. Certains  malades sous sérum, ont vu  leur sang  remonter les tuyaux lors de ces  perfusions ;  d’autres ont leur main  enflée   à cause de l’absence des agents de santé  qui devraient en principe les surveiller. Certains accompagnateurs des patients n’arrivent pas à retenir leurs larmes  puisque leur  patient souffre sans être assisté.

Où  vont ces médecins de garde?

Difficile de trouver une réponse à cette question.  Mais le constat est clair, la salle de garde est toujours vide. Le soi-disant numéro « vert »,  le 90551717, laissé à la disposition  des patients en cas d’urgence les nuits n’a jamais été  fonctionnel.

Selon une patiente qui est dans sa 2ème semaine dans cet hôpital, « c’est une habitude dans ce  CHU. Les surveillants   sont introuvables les nuits. On ne sait où ils vont. Nous sommes abandonnés et certains meurent dans ces conditions»,  a-t-elle laissé  entendre.

On se rappelle qu’en 2013, l’Association des usagers du service public togolais (AUSEP)  avait soumis un projet  au  Ministère de la santé dans le but d’installer  des kiosques dans les trois CHU du Togo afin de recueillir les plaintes des usagers, produire un rapport trimestriel afin de dissuader et réduire les comportements répréhensibles des   agents de santé,  mais ce projet n’a jamais vu le jour, par manque  de volonté  politique.    Les dérives et  les négligences ont toujours droit de cité dans les centres de santé publics, malgré le serment d’Hippocrate.

Certains agents mécontents, justifient leur laxisme à titre de représailles  au  système de contractualisation que le gouvernement est  en train de  mettre en œuvre dans ces centres de santé. 

Il urge  que le gouvernement  soit un peu plus regardant dans le domaine de la santé car aucun pays  ne peut se développer quand  ses habitants ne peuvent même pas avoir accès aux soins de santé primaires ou si ses bras valides seront perdus par négligence des agents de santé.

Eyram AKAKPO

                                                                                               

 

A lire aussi

La COVID-19 et sa terminologie

26-06-2020 Santé

Le 11 février 2020, l'OMS nomme officiellement la maladie dans plusieurs langues, dont la langue française où le terme retenu est : « maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) ». La désignation COVID-19, donnée de façon...

La dangerosité de Covid-19 comparée à celle d'autres viru…

22-06-2020 Santé

Le taux de reproduction de base est le nombre moyen d'individus qu'une personne infectieuse peut infecter, tant qu'elle est contagieuse. Le temps de génération est le délai qui sépare l'apparition des signes cliniques...

Togo: 555 cas confirmés au COVID-19

20-06-2020 Santé

Le nombre de cas confirmés au covid est de 555 personnes, à en croire les chiffres publiés ce vendredi 19 juin 2020 par le ministère de la santé. Le Togo...

Covid-19: le Togo a enregistré 35 nouveaux cas ce samedi

17-05-2020 Santé

La semaine du 11 au 17 Mai  est pour l’instant, la semaine la plus « féconde » au Togo depuis l’apparition du premier cas le 6 mars dernier. En effet durant ladite ...