pub

Diplomatie

Cyril Ramaphosa a foulé le sol togolais

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa effectue une visite de 24h à Lomé. Il est arrivé dans l’après-midi du jeudi 05 Décembre dans la capitale tog...

06-12-2019 Diplomatie

Lire la suite

Politique

Togo: le corps électoral convoqué le 22 février pour le compte du scrutin présidentiel

Le premier tour de l’élection présidentielle aura lieu le 22 février 2020. C’est la décision prise en conseil des ministres qui s’est tenu ce  jeudi 0...

06-12-2019 Politique

Lire la suite
  1. Société
  2. Sport
  3. Culture
  4. Economie
  5. Finance
next
prev

« Mal du siècle » comme beaucoup le surnomme, le VIH-SIDA est aujourd’hui une maladie qui cause énormément du tort à la jeunesse. Pour cette raison, les acteurs impliqués dans la lutte contre le fléau se sont investi afin de réduire la capacité de nuisance de la maladie. Beaucoup de projets ont été   mis en place, beaucoup d’accords ont été signés.

Le 10 novembre 2015, 21 communes du Togo ont signé  la déclaration de Paris sur  le VIH-SIDA. Après cette signature, des plans d’actions ont été élaborés pour quatre villes pilotes à savoir : Lomé, Atakpamé, Sokodé et Kara sur l’intervalle 2016-2017. Ces plans d’actions vont dans la droite  ligne du plan stratégique national de lutte contre le SIDA durant la période  2016-2020, de la stratégie ONUSIDA  pour la même période et enfin des objectifs 90-90-90.

Deux ans après la signature de la déclaration de Paris par les communes du Togo, l’heure est au bilan. Raison de la rencontre de ce 11 septembre à Lomé. Une occasion  d’inviter d’autres villes à fort impact du VIH notamment Aného, Tsévié, Kpalimé et Dapaong à prendre part à la réunion et à apprendre de l’expérience des premières villes sélectionnées comme  villes pilotes.

En Afrique Subsaharienne, le VIH-SIDA est urbain. Pour preuve, le taux de prévalence est  deux fois plus élevé dans les villes que dans les campagnes. Raison pour laquelle le choix a été porté sur les villes.

Rappelons que la Déclaration de Paris a été signée  le 1er décembre 2014. D’après les lignes de ladite déclaration, d’ici 2020, 90% des personnes vivant avec le VIHSIDA  doivent connaitre leur état sérologique vis-à-vis de la maladie et cela n’est possible que grâce au test de dépistage, 90% de ces personnes soient sous traitement antirétroviral et 90% sous traitement aient une charge virale supprimée,  d’où, les fameux objectifs 90-90-90.

Dans la droite ligne de ces objectifs, l’ONUSIDA a déjà initié au niveau mondial une stratégie de lutte contre le VIH-SIDA intitulée : « Mettre fin à l’épidémie du SIDA: les villes s’engagent pour atteindre les objectifs 909090 d’ici 2020.

Soulignons que la rencontre de ce jour a connu la participation du responsable pays de l’ONUSIDA, Dr Christian MOUALA et l’Ambassadeur du Gabon au Togo, Dr MINKO-MI-NSEME.

Désiré Agbémégno, stagiaire

A lire aussi

L’Eglise copte orthodoxe d’Egypte offre des soins médicaux a…

22-10-2019 Santé

Le service médical Saint Paul  de l’Eglise copte orthodoxe venue d’Egypte offre des soins gratuits aux patients togolais souffrant de diverses pathologies. Démarré depuis  le 20 octobre  au Village d’enfants...

L’économiste togolais Yélé BATANA a rendu public le recuei…

16-08-2019 Education

La littérature togolaise s'est enrichie  ce samedi 10 août 2019 avec une nouvelle œuvre dans les bibliothèques. Les "Rêves suspendus", une œuvre de Yélé M. BATANA, présentée dans une ambiance...

Togo: La morgue du CHU Sylvanus Olympio de nouveau fonctionn…

01-08-2019 Santé

Après plus d’un an  de travaux de réhabilitation, la morgue  du Centre hospitalier universitaire Sylvanus Olympio est de nouveau opérationnelle comme prévu depuis ce 1er Août. Fermée  depuis  plus  d’un  an...

L’examen du Brevet de technicien supérieur a démarré ce 08 J…

09-07-2019 Education

L’examen du Brevet de Technicien Supérieur (BTS) a démarré ce lundi 8 juillet sur toute l’étendue du territoire  national. A Lomé, le ministre de l’Enseignement technique, de la formation et...