pub

Politique

Les députés togolais donnent l’option pour la privatisation de la NSCT

Les députés ont voté à l’unanimité ce 29 juin 2020, la cession de 51 des 60% des parts que détenait l’Etat togolais dans le capital de la No...

29-06-2020 Politique

Lire la suite
  1. Société
  2. Sport
  3. Culture
  4. Economie
  5. Finance
next
prev

L’Association  internationale des médecins  pour la promotion de l’éducation  et la santé en Afrique (AIMES Afrique) continue ses actions de bienfaisance à travers le Togo. Dans le cadre du 14ème anniversaire de cette association, plusieurs patients ont bénéficié d’une mission chirurgicale humanitaire de prothèse totale de la hanche. Elle a démarré le  20  janvier dernier à la clinique  internationale Docteur Kodom à Lomé.

Plus de 14  patients ont été déjà opéré en seulement quelques jours par la dynamique équipe des chirurgiens de Aimes-Afrique venues spécialement  d’Allemagne pour cette mission humanitaire.  Cette équipe de chirurgiens humanitaires allemands a reçu ce 24 janvier à la clinique internationale Dr Kodom, la visite de l’Ambassadeur d’Allemagne au Togo, Chistopher Sander qui s’est déplacé  pour leur apporter son soutien. « L’importance aujourd’hui c’est le volontariat. Le président Kennedy a dit de ne pas demander ce que l’Etat fait pour vous mais ce que tu peux faire pour l’Etat, pour la société. Et c’est dans cette logique que le team d’Allemagne  est ici pour faire des opérations et c’est aussi dans cette logique  qu’Aimes-Afrique a commencé de travailler, il y a 14 ans. Pour amener des médecins dans les régions rurales et que les médecins soient plus proches  des gens qui ne peuvent pas payer pour les soins. » a déclaré  le diplomate allemand.

                                          (Les médecins en pleine opération)

Les patients à l’unanimité n’ont pas caché leur joie et satisfaction d’avoir retrouvé leurs jambes et hanches. Ago Alfred, étudiant, « je souffrais de l’Arthrose fémoral de la jambe droite. Ce qui affectait aussi ma hanche. Il m’était très difficile de marcher et c’est avec peine qu’il fallait se déplacer avant que je n’arrive ici. Après l’opération, je suis très content, très heureux de retrouver mon pied et ma hanche en pleine forme. J’arrive déjà à faire quelques pas avec l’aide du kinésiste et je me sens très bien», a-t-il déclaré.  Même sons de cloche du côté  de Kodjovi  Numado Atsu, aussi bénéficiaire de cette action humanitaire de Aimes-Afrique.  « Je souffrais d’une nécrose de la tête fémorale du pied gauche, ce qui a affecté ma hanche. J’avais du mal à le mouvoir. Actuellement, après l’opération, je me sens très bien et j’ai envie de le lever et marcher sans les béquilles. Ce matin après la rééducation tout se passe normalement et j’ai marché seul avec l’aide d’un kiné.

Les patients très comblés de cette action humanitaire n’ont pas manqué de remercier l’équipe de Aimes-Afrique Allemagne et particulièrement le Dr Kodom et le personnel de sa clinique pour son action de « grand cœur. »

Pour le docteur orthopédiste  Klaus Bachfischer, malgré les difficultés l’équipe a réussi à faire un bon travail. L’objectif est d’aider les personnes qui sont restés immobiles à retrouver leur santé pour qu’ils puissent vivre leur vie.

               (On reconnaît en bleu Docteur Kodom au milieu de la délégation allemande)

 Dr Kodom, organisateur de cette action humanitaire  après avoir remercié l’équipe de chirurgiens allemands  et les différends partenaires, explique : « nous avons entamé la 2ème édition de la mission chirurgicale humanitaire de prothèse totale de hanche. La 2ème édition parce que la toute 1ère a eu lieu en novembre 2017,  l’année dernière en 2018 l’équipe n’a pas pu répondre. C’est la même équipe  d’Aimes-Afrique Allemagne qui a fait le déplacement pour opérer les patients qui souffrent de nécrose de la tête fémorale. C’est un programme que nous avons confié à notre représentation en Allemagne pour mobiliser les ressources pour pouvoir aider les populations  togolaises.  Lors de la première édition en 2017, nous avons recensé plus de 500 demandes en l’espace de trois semaines.  Ça veut dire que le besoin est énorme et pour  nous,  il fallait toujours les solliciter pour pouvoir aider les patients qui n’ont pas pu être opéré lors de la 1ère édition. Nous allons peut-être leur demander d’être toujours présents au moins une fois par an pour que nous puissions répondre à ce besoin de mal de nécrose de la tête fémorale qui touche beaucoup plus les sujets drépanocytaires. Peu importe les volets commercial et social de la clinique, nous devons aller vers l’humanitaire. Nous devons aider les plus vulnérables», a  laissé entendre le docteur  Kodom de Aimes-Afrique.

Il est à noter  que l’ONG Aimes-Afrique fait des actions humanitaires dans plus de 10 pays d’Afrique  et promeut la santé et l’éducation pour tous.

Eyram Akakpo

A lire aussi

Le gouvernement togolais officialise les dates des examens

04-07-2020 Education

Trois semaines après la reprise des classes, les élèves et enseignants sont finalement situés sur les dates de déroulement des différents  examens devant sanctionner l’année scolaire 2019-2020. L’annonce a été faite...

La COVID-19 et sa terminologie

26-06-2020 Santé

Le 11 février 2020, l'OMS nomme officiellement la maladie dans plusieurs langues, dont la langue française où le terme retenu est : « maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) ». La désignation COVID-19, donnée de façon...

La dangerosité de Covid-19 comparée à celle d'autres viru…

22-06-2020 Santé

Le taux de reproduction de base est le nombre moyen d'individus qu'une personne infectieuse peut infecter, tant qu'elle est contagieuse. Le temps de génération est le délai qui sépare l'apparition des signes cliniques...

Togo: 555 cas confirmés au COVID-19

20-06-2020 Santé

Le nombre de cas confirmés au covid est de 555 personnes, à en croire les chiffres publiés ce vendredi 19 juin 2020 par le ministère de la santé. Le Togo...