pub

Diplomatie

La diplomatie togolaise en action: 150 Togolais rapatriés à Lomé

Depuis plus de deux mois, certains Togolais sont bloqués à l’extérieur du pays en raison de la crise sanitaire de COVID-19 qui sévit dans le monde.  C...

26-05-2020 Diplomatie

Lire la suite
  1. Société
  2. Sport
  3. Culture
  4. Economie
  5. Finance
next
prev

Dans un communiqué rendu public le samedi 21 mars, le ministre  en charge du commerce, Kodjo Adedze, s’est prononcé sur l’augmentation des prix de certains produits sur le marché due à l’évolution de la pandémie du Coronavirus dans le pays.

Le gouvernement togolais à travers ce communiqué informe les opérateurs économiques que des contrôles inopinés des inspecteurs de commerce, des agents de santé et des forces de l’ordre seront menés sur l’ensemble du territoire afin d’amener les uns et les autres au respect des dispositions des articles 13 et 18 de la loi n°99-011 du 28 décembre 1999 portant concurrence au Togo.

« Il a été donné de constater, en cette période de la pandémie du coronavirus (COVID19), que certains opérateurs économiques se livrent à la spéculation sur les prix des produits de première nécessité ou refusent parfois de vendre certains articles. Ces pratiques, qui créent des pénuries artificielles sur les marchés, sont contraires aux dispositions des articles 13 et 18 de la loi n°99-011 du 28 décembre 1999 portant concurrence au Togo », rappelle le gouvernement.

Cette annonce du gouvernement a pour but de dissuader les opérateurs économiques qui depuis le début de cette pandémie du coronavirus, se livrent à la spéculation sur les prix des produits de première nécessité.

La hausse des prix des produits concerne notamment le lait, le riz, la farine de blé, les huiles végétales, les concentrés de tomates, le sucre, le savon de ménage, les pâtes alimentaires, le gel hydro alcoolique, les masques et gants de protection.

Le gouvernement  à travers  son communiqué, rappelle aux détenteurs des supermarchés, superettes, boutiques et officines le respect des mesures barrières, notamment la distance sécuritaire, le lavage des mains, la limitation du nombre de clients et le contrôle de température à l’entrée. « Tout contrevenant sera sévèrement puni conformément aux lois en vigueur » a-t-il conclu.

Eyram  Akakpo

 

A lire aussi

Les Etats-Unis collaborent avec la communauté internationale…

28-05-2020 Santé

« Les Etats-Unis  collaborent avec la communauté internationale pour vaincre la COVID 19 ». C’est le contenu d’un  tweet  posté par la Section Affaires publiques de l’Ambassade des Etats-Unis au Togo. Une vidéo...

Lutte contre la COVID: la CNGR témoigne sa gratitude au PNUD…

28-05-2020 Santé

La Coordination Nationale de Gestion de la Riposte à la COVID-19 (CNGR-C19) a salué  ce mercredi 27 Mai 2020,  la contribution du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD)...

Lutte contre le Covid-19: la BAD mobilise 264 millions d'eur…

27-05-2020 Santé

Le Conseil d'administration de la Banque africaine de développement a approuvé, ce mercredi 27 mai à Abidjan, un financement de 264 millions d'euros en faveur du Maroc dans le cadre...

Covid-19: le Togo a enregistré son 13e décès ce lundi

26-05-2020 Santé

Ce lundi 25 mai 2020,  le Togo  a enregistré  20 nouvelles guérisons et 5 nouvelles contaminations. Malheureusement le pays déplore un nouveau décès portant le nombre à 13. En ce qui...