pub

  1. Société
  2. Sport
  3. Culture
  4. Economie
  5. Finance
next
prev

Le gouvernement lancera à  coût sûr  l'approche contractuelle dans trois hôpitaux publics du Togo puisque tout le système  sanitaire souffre d'une mauvaise gestion des ressources qu'elles soient financières, matérielles ou humaines constituant ainsi un véritable problème auquel se confronte la population togolaise á la recherche de soins de qualité. << On ne récupère pas de l'eau avec du panier >> disait le Ministre en charge de la santé pour évoquer le  gâchis qui réside au sein du système sanitaire et dont  il urge une intervention cruciale susceptible  de générer des résultats tangibles au profit des Togolais. C'était lors d'une séance  de travail qui s'est tenue au Cabinet du Ministre avec les Présidents des Conseils d'administration des hôpitaux préfectoraux du Togo.

Tous ont été unanimes  sur le fait que << ça ne va pas >> et qu'il faille  trouver une solution adéquate. Tous restent optimistes face à  la gestion contractuelle des hôpitaux publics que propose le gouvernement togolais. L'idée est de confier la gestion des ressources pour qu'il y ait une harmonie entre les ressources investies et les services proposés aux patients. Il n'est plus un secret pour personne que la mauvaise gestion des ressources au CHU  Sylvanus OLYMPIO est à  la base du manque de soins de qualité que dénoncent les patients.

Cependant il sied de préciser que la gestion des machines de soins ainsi que celle du personnel restent sous la coupole de l'Etat togolais. C'est ainsi que le Ministre rassure que << rien ne va changer en ce qui concerne les coûts de prestations de services dans les hôpitaux. Nous sommes dans un partenariat public privé de délégation de gestion >>, rassure t-il.  

Des Centres de Santé à Lomé ont prouvé selon le Ministre que l'approche contractuelle est sanctionnée  par des résultats tangibles ainsi que l'hôpital d'Atakpamé en 2013. << Un gros travail d'assainissement doit être fait dans les hôpitaux. Il ne se passe une seule journée où je ne reçois de plaintes justifiées depuis ma nomination au poste de ministre de la santé il y a de cela un an et demie. Les recettes annuelles n'assurent pas la moitié des salaires du personnel au CHU Sylvanus OLYMPIO. On est d'accord que ça ne va pas >>.

Trois hôpitaux dont celui de Blitta, d’Atakpamé  et CHU Sylvanys Olympio seront expérimentés  pour une période de 6 a 12 mois avant de l'appliquer au sein des autres hôpitaux publics.

Rappelons qu'au Togo,  il y a des hôpitaux sans chirurgien ni gynécologue. D'autres souffrent de manque de comptable,  de caissiers ou de pharmaciens.

Ne perdons pas de vue  que  la souveraineté  d'une population réside dans sa propre gestion de la santé et donc confier la santé du Togo aux étrangers serait moins indiqué. Mais attendons de voir.

Helmut PINTO

 

A lire aussi

L’économiste togolais Yélé BATANA a rendu public le recuei…

16-08-2019 Education

La littérature togolaise s'est enrichie  ce samedi 10 août 2019 avec une nouvelle œuvre dans les bibliothèques. Les "Rêves suspendus", une œuvre de Yélé M. BATANA, présentée dans une ambiance...

Togo: La morgue du CHU Sylvanus Olympio de nouveau fonctionn…

01-08-2019 Santé

Après plus d’un an  de travaux de réhabilitation, la morgue  du Centre hospitalier universitaire Sylvanus Olympio est de nouveau opérationnelle comme prévu depuis ce 1er Août. Fermée  depuis  plus  d’un  an...

L’examen du Brevet de technicien supérieur a démarré ce 08 J…

09-07-2019 Education

L’examen du Brevet de Technicien Supérieur (BTS) a démarré ce lundi 8 juillet sur toute l’étendue du territoire  national. A Lomé, le ministre de l’Enseignement technique, de la formation et...

Des chirurgiens de l'Afrique francophone vont renforcer les …

10-04-2019 Santé

La fondation AO  Alliance  organise une formation du personnel du bloc opératoire du Togo du 10 au 12 avril prochains. En vue de mieux assurer une formation de qualité et de...