pub

Diplomatie

Deux Togolais s’imprègnent des mécanismes de financement des projets en Egypte

L’Ambassade  d’Egypte à Lomé a offert à  Mme BODJOLLE-KAPSA Esso-N’wa et M. ABETE Kibalou,  tous  agents du ministère togolais de l’Economie et des Fi...

25-06-2019 Diplomatie

Lire la suite
  1. Société
  2. Sport
  3. Culture
  4. Economie
  5. Finance
next
prev

Un atelier d’échanges et de partage d’expériences sur la mise en place d’un cadre national de concertation sur les questions de sécurité alimentaire et nutritionnelle au Togo, s’est ouvert ce mercredi 22 Février à Lomé. Initié par l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture avec l’appui du gouvernement togolais, cet atelier s’inscrit dans le cadre du projet intitulé « Intégrer le droit à une alimentation adéquate et la bonne gouvernance au sein des politiques, législations et institutions nationales ».

Cette rencontre de deux jours organisée par la FAO, a pour objectif de contribuer à la mise en place d’un cadre de concertation au niveau national sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Togo et d’échanger les expériences avec des pays comme le Sénégal et la Bolivie, où de tels cadres ont été mis en place et rendus opérationnels. « Plusieurs acteurs d’horizons divers, mais tous soucieux d’un monde libéré de la faim et de la malnutrition, vont échanger sur les expériences de mise en synergie des actions multiples et variées qui seront réalisées sur toute l’étendue du territoire pour assurer un développement agricole durable», a laissé entendre Antonio Isaac Monteiro, Représentant Résident de la FAO au Togo.

Au cours de ces deux jours de travaux, les participants appréhenderont mieux l’importance et le rôle d’un cadre de concertation sur la sécurité alimentaire. La rencontre permettra aussi au Togo de dégager les pistes de réflexions sur les réformes institutionnelles nécessaires pour assurer une plus grande synergie des actions qui concourent à la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans le pays. « Le droit à une alimentation adéquate et nutritive pour tous est une préoccupation de l’état togolais. Pour consolider ces efforts déjà engagés et lutter efficacement contre la faim et la malnutrition, le Togo s’est lancé depuis quelques années dans la promotion du droit à une alimentation adéquate » a déclaré Bally Némè, la Secrétaire Générale du Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’hydraulique.

Cette rencontre qui s’achève ce jeudi 23 février verra la participation de plus de 60 personnes venant des départements ministériels impliqués dans les questions de sécurité alimentaire et nutritionnelle ainsi que des acteurs de la société civile et des experts de la FAO.

Eyram Akakpo

A lire aussi

Des chirurgiens de l'Afrique francophone vont renforcer les …

10-04-2019 Santé

La fondation AO  Alliance  organise une formation du personnel du bloc opératoire du Togo du 10 au 12 avril prochains. En vue de mieux assurer une formation de qualité et de...

L’Egypte veut accélérer la mise en vigueur du projet de pro…

22-03-2019 Santé

Le Président Abdel Fattah Al-Sissi a tenu  ce 22 Mars une réunion avec le Premier ministre, Dr Moustafa Madbouli, la ministre de la Santé, Dr Hala Zayed, le ministre des...

Un hôpital de référence au Togo dans les mois à venir

15-02-2019 Santé

Vers la fin du calvaire pour les patients togolais? Après plus de 52 ans de gouvernance sans soins adéquats, ni d’hôpital digne de nom,  ou certains togolais parfois sont obligés...

Togo: plusieurs patients retrouvent le sourire grâce à Aimes…

25-01-2019 Santé

L’Association  internationale des médecins  pour la promotion de l’éducation  et la santé en Afrique (AIMES Afrique) continue ses actions de bienfaisance à travers le Togo. Dans le cadre du 14ème...