pub

Politique

Les députés togolais donnent l’option pour la privatisation de la NSCT

Les députés ont voté à l’unanimité ce 29 juin 2020, la cession de 51 des 60% des parts que détenait l’Etat togolais dans le capital de la No...

29-06-2020 Politique

Lire la suite
  1. Société
  2. Sport
  3. Culture
  4. Economie
  5. Finance
next
prev

Un atelier d’échanges et de partage d’expériences sur la mise en place d’un cadre national de concertation sur les questions de sécurité alimentaire et nutritionnelle au Togo, s’est ouvert ce mercredi 22 Février à Lomé. Initié par l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture avec l’appui du gouvernement togolais, cet atelier s’inscrit dans le cadre du projet intitulé « Intégrer le droit à une alimentation adéquate et la bonne gouvernance au sein des politiques, législations et institutions nationales ».

Cette rencontre de deux jours organisée par la FAO, a pour objectif de contribuer à la mise en place d’un cadre de concertation au niveau national sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle au Togo et d’échanger les expériences avec des pays comme le Sénégal et la Bolivie, où de tels cadres ont été mis en place et rendus opérationnels. « Plusieurs acteurs d’horizons divers, mais tous soucieux d’un monde libéré de la faim et de la malnutrition, vont échanger sur les expériences de mise en synergie des actions multiples et variées qui seront réalisées sur toute l’étendue du territoire pour assurer un développement agricole durable», a laissé entendre Antonio Isaac Monteiro, Représentant Résident de la FAO au Togo.

Au cours de ces deux jours de travaux, les participants appréhenderont mieux l’importance et le rôle d’un cadre de concertation sur la sécurité alimentaire. La rencontre permettra aussi au Togo de dégager les pistes de réflexions sur les réformes institutionnelles nécessaires pour assurer une plus grande synergie des actions qui concourent à la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans le pays. « Le droit à une alimentation adéquate et nutritive pour tous est une préoccupation de l’état togolais. Pour consolider ces efforts déjà engagés et lutter efficacement contre la faim et la malnutrition, le Togo s’est lancé depuis quelques années dans la promotion du droit à une alimentation adéquate » a déclaré Bally Némè, la Secrétaire Générale du Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de l’hydraulique.

Cette rencontre qui s’achève ce jeudi 23 février verra la participation de plus de 60 personnes venant des départements ministériels impliqués dans les questions de sécurité alimentaire et nutritionnelle ainsi que des acteurs de la société civile et des experts de la FAO.

Eyram Akakpo

A lire aussi

Le gouvernement togolais officialise les dates des examens

04-07-2020 Education

Trois semaines après la reprise des classes, les élèves et enseignants sont finalement situés sur les dates de déroulement des différents  examens devant sanctionner l’année scolaire 2019-2020. L’annonce a été faite...

La COVID-19 et sa terminologie

26-06-2020 Santé

Le 11 février 2020, l'OMS nomme officiellement la maladie dans plusieurs langues, dont la langue française où le terme retenu est : « maladie à coronavirus 2019 (COVID-19) ». La désignation COVID-19, donnée de façon...

La dangerosité de Covid-19 comparée à celle d'autres viru…

22-06-2020 Santé

Le taux de reproduction de base est le nombre moyen d'individus qu'une personne infectieuse peut infecter, tant qu'elle est contagieuse. Le temps de génération est le délai qui sépare l'apparition des signes cliniques...

Togo: 555 cas confirmés au COVID-19

20-06-2020 Santé

Le nombre de cas confirmés au covid est de 555 personnes, à en croire les chiffres publiés ce vendredi 19 juin 2020 par le ministère de la santé. Le Togo...