pub

Diplomatie

Deux Togolais s’imprègnent des mécanismes de financement des projets en Egypte

L’Ambassade  d’Egypte à Lomé a offert à  Mme BODJOLLE-KAPSA Esso-N’wa et M. ABETE Kibalou,  tous  agents du ministère togolais de l’Economie et des Fi...

25-06-2019 Diplomatie

Lire la suite
  1. Société
  2. Sport
  3. Culture
  4. Economie
  5. Finance
next
prev

Une enquête démographique et de santé réalisée en 2013 au Togo révèle que 88 enfants sur 1.000 n’atteindront pas leur 5ème anniversaire et 70% des enfants de 6 à 36 mois et plus de 48% des femmes en âge de procréer souffrent d’anémie. Soutenu par l’UNICEF et l’OMS, le gouvernement togolais vient de lancer une série de campagnes sanitaires dans le cadre de la phase d’extension des 2èmes Journées de Santé de l’Enfant au Togo qui se dérouleront du 23 au 26 février 2017 sur toute l’étendue du territoire national.

Ainsi, le Ministre en charge de la Santé au Togo Moustapha MIJIYAWA a invité la population togolaise à disposer les enfants afin qu’ils soient « supplémentés, déparasités et immunisés » au cours de ces quatre jours de soins destinés à protéger les enfants et les femmes enceintes ».

Ce programme élargi sur la totalité du pays est financé à hauteur de 249 millions de F CFA par le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF) à travers l’aide financière du gouvernement canadien. 1.516.621 enfants de 0 à 59 mois sont attendus dans les centres de santé, sites rapprochés et par le biais des campagnes porte-à-porte. Quatre interventions majeures seront offertes gratuitement, a précisé le Représentant de l’UNICEF au Togo, Dr. Isselmou BOUKHARI (en photo). Il s’agit ici de l’administration de la Vitamine A aux enfants de 6 à 59 mois, le déparasitage à l’Albendazole des enfants de 12 à 59 mois, la vaccination et le rattrapage jusqu’à 2ans et la vaccination des femmes enceintes contre le tétanos.

En effet ce programme est plus élargi touchant toute l’étendue du territoire national contrairement à celui de l’année dernière qui n’avait pris en compte que les régions de la Kara et des Savanes. L’idée est de réduire la morbidité et la mortalité des enfants au Togo dont les taux restent encore élevés au Togo surtout dans les régions de la Kara et des Savanes.

Helmut PINTO

A lire aussi

Des chirurgiens de l'Afrique francophone vont renforcer les …

10-04-2019 Santé

La fondation AO  Alliance  organise une formation du personnel du bloc opératoire du Togo du 10 au 12 avril prochains. En vue de mieux assurer une formation de qualité et de...

L’Egypte veut accélérer la mise en vigueur du projet de pro…

22-03-2019 Santé

Le Président Abdel Fattah Al-Sissi a tenu  ce 22 Mars une réunion avec le Premier ministre, Dr Moustafa Madbouli, la ministre de la Santé, Dr Hala Zayed, le ministre des...

Un hôpital de référence au Togo dans les mois à venir

15-02-2019 Santé

Vers la fin du calvaire pour les patients togolais? Après plus de 52 ans de gouvernance sans soins adéquats, ni d’hôpital digne de nom,  ou certains togolais parfois sont obligés...

Togo: plusieurs patients retrouvent le sourire grâce à Aimes…

25-01-2019 Santé

L’Association  internationale des médecins  pour la promotion de l’éducation  et la santé en Afrique (AIMES Afrique) continue ses actions de bienfaisance à travers le Togo. Dans le cadre du 14ème...