pub

Politique

Les Togolais de la diaspora voteront dans six pays

Les Togolais iront aux urnes en 2020 dans le cadre de l'élection présidentielle.  Pour la première fois dans l’histoire, les Togolais vivant à l’étran...

18-11-2019 Politique

Lire la suite
  1. Société
  2. Sport
  3. Culture
  4. Economie
  5. Finance
next
prev

Après la réception du récépissé de reconnaissance officielle par le gouvernement togolais le 27 janvier dernier, la Plateforme du Secteur Privée de la Santé au Togo (PSPS Togo) a tenu sa toute première Assemblée Générale Ordinaire à Lomé. C’était le samedi 08 avril 2017 en présence de ses membres et des organisations internationales engagées en faveur des soins de qualité au profit des populations. Une séance plutôt cruciale puisqu’elle a permis aux différents acteurs du secteur privé de la santé de dresser un bilan et surtout de réfléchir tous ensemble au tour du thème, « Fiscalité applicable aux structures privées de santé au Togo ».

« Tous les acteurs, qu’ils soient du secteur privé ou du public, attendaient une telle structure, comme maillon essentiel dans le dispositif technique et légal devant encadrer les réflexions en cours dans le pays, pour offrir des soins de qualité à nos populations », a déclaré le Prof. Ahouéfa VOVOR, Représentant du Ministre de la Santé au Togo. La toute première Assemblée générale ordinaire de la PSPS Togo est une occasion de dresser d’une part le bilan des 15 mois de parcours de l’association puisqu’elle a été créée lors de l’Assemblée Constitutive du 19 décembre 2015. Ensuite les discussions ont porté sur des sujets d’actualité liés au secteur de la santé en général et celui du secteur privé en particulier. Les participants ont planché sur le thème du jour, celui de la « Fiscalité applicable aux structures privées de santé au Togo ». Un thème sur lequel le Conseiller fiscal, Amecy MIDIHOUUAN a dressé un exposé.

En effet, à l’élection du bureau de l’Association, l’objectif était d’asseoir les bases de la plateforme pour permettre au secteur de concrétiser la vision commune de tous ceux qui concourent à la santé au Togo et qui sont dans le privé notamment les médecins, les pharmaciens, les sages femmes, les infirmiers, les tradi-praticiens ou encore les assureurs. Selon le Président de la Plateforme, Dr Moise Kwasivi FIADJOE, le premier défi relevé a été de regrouper ces acteurs cités ci-haut au sein d’un cadre pour identifier les difficultés liées à chaque sous secteur de la santé. Ensuite les démarches ayant conduit progressivement à la réception du récépissé auprès du Ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités locales. Ce qui a conduit plus tard à la signature d’un accord de partenariat avec le Ministère de la Santé au Togo rendant une crédibilité incontestable à la PSPS Togo. « Aujourd’hui nous avons un dialogue public-privé avec le gouvernement togolais » a-t-il affirmé.

La PSPS Togo mise donc sur le partenariat public-privé qui le lie au gouvernement togolais et aux organisations internationales du domaine sanitaire, pour réaliser ses projets. « Nous avons d’innombrables projets dont le plus important est celui de la gestion des déchets biomédicaux de notre pays ». Ces projets se retrouvent tous au sein du plan stratégique 2017-2021 de la PSPS Togo qui prévoit également d’autres projets relatifs à la contribution à la normalisation du cadre réglementaire du secteur privé de la santé au Togo. Plus encore, la PSPS Togo est en discussion avec le département ministériel de la santé au Togo dans l’objectif de développer des stratégies communes susceptibles de contrôler la prolifération des structures de santé « sauvages » au Togo.

La toute première Assemblée Générale Ordinaire de la PSPS Togo a été aussi l’opportunité de décerner des certificats de fin de formation en gestion des associations « loi de 1901 » organisée par l’association à l’endroit des différents membres de son bureau. L’idée est de donner un coup de pouce à ces derniers pour qu’ils soient à la hauteur de leur responsabilité à la tête de la PSPS Togo. La Représentante Résidente de l’OMS au Togo, Lucile IMBOUA, a honoré de sa présence la cérémonie d’ouverture de l’AG ainsi que son homologue de l’UNFPA au Togo.

Helmut PINTO

A lire aussi

L’Eglise copte orthodoxe d’Egypte offre des soins médicaux a…

22-10-2019 Santé

Le service médical Saint Paul  de l’Eglise copte orthodoxe venue d’Egypte offre des soins gratuits aux patients togolais souffrant de diverses pathologies. Démarré depuis  le 20 octobre  au Village d’enfants...

L’économiste togolais Yélé BATANA a rendu public le recuei…

16-08-2019 Education

La littérature togolaise s'est enrichie  ce samedi 10 août 2019 avec une nouvelle œuvre dans les bibliothèques. Les "Rêves suspendus", une œuvre de Yélé M. BATANA, présentée dans une ambiance...

Togo: La morgue du CHU Sylvanus Olympio de nouveau fonctionn…

01-08-2019 Santé

Après plus d’un an  de travaux de réhabilitation, la morgue  du Centre hospitalier universitaire Sylvanus Olympio est de nouveau opérationnelle comme prévu depuis ce 1er Août. Fermée  depuis  plus  d’un  an...

L’examen du Brevet de technicien supérieur a démarré ce 08 J…

09-07-2019 Education

L’examen du Brevet de Technicien Supérieur (BTS) a démarré ce lundi 8 juillet sur toute l’étendue du territoire  national. A Lomé, le ministre de l’Enseignement technique, de la formation et...