Les Eperviers  du Togo ont  affronté  ce dimanche 09 septembre les Ecureuils du Benin au stade municipal de Lomé. Ce match comptant pour la deuxième journée des éliminatoires  de la CAN 2019 est  une occasion pour les Eperviers de mieux se repositionner dans leur groupe après leur  défaite de la première journée face aux Fennecs d’Algérie 1- 0 à Blida en juin 2017.

0-0, c’est le score qui a sanctionné le match Togo- Benin de la deuxième journée des éliminatoires de la CAN  Cameroun 2019. Un score qui compromet la qualification du Togo à la prochaine messe du football africain.

Les Eperviers du Togo avaient bien entamés  la rencontre en première mi-temps en exerçant une forte pression sur le camp adverse sans toutefois tromper la vigilance du portier béninois.   L’occasion la plus franche de cette première période est  le coup franc tiré à la 29ème  minute par le capitaine Adébayor  qui oblige  le portier béninois à s’illustrer. La mi-temps intervient sur le score de 0-0.

Du retour des vestiaires, les Béninois seront plus entreprenants avec quelques incursions dans le camp togolais. Malgré la volonté des Eperviers du Togo, le score restera inchangé. Le Togo  compromet donc ses chances de qualification malgré le salaire mirobolant de son entraineur Claude Leroy qui perçoit plus de 25 millions par mois.

Le classement dans le groupe D du Togo à l’issue de cette deuxième journée :

  • Algérie 4pts + 1
  • Benin 4pts + 1
  • Gambie 1pt -1
  • Togo 1 PT -1

Le Togo ne cesse de se ridiculiser depuis l’arrivée  de cet entraineur dans le nid des Eperviers.  Des joueurs de grandes expériences comme Womé Dové, Alaixys Romao, et autres sont délaissés au profit des joueurs de centre de formation.  Ce serait difficile voire  impossible de gagner avec un entraineur qui ne veut pas composer avec les meilleurs joueurs du moment.

Eyram Akakpo