Le Togo ne sera pas à la prochaine Coupe d’Afrique des Nations en Egypte en juin prochain. Les Ecureuils du Bénin sont arrivés à bout des Eperviers du Togo sur un score de 2 buts à 1. Le nullissime  sélectionneur des Eperviers du Togo payé à prix d’or,  a démontré au cours de cette rencontre, ses insuffisances et limites tactiques à diriger une équipe.

Tout a bien commencé  pour les Ecureuils du Bénin qui ouvrent  dès la 12ème minute le score  par David Djigla suite à une erreur du défenseur togolais Akakpo Wilson incapable de protéger son ballon. Malgré une possession de balle favorable  aux Eperviers du Togo, le score restera  inchangé jusqu’à la fin de la première partie. Adébayor seul,  muselé  en attaque,  n’a cadré aucun tir au cours de cette première partie.

Du retour des vestiaires le vieux sélectionneur des Eperviers du Togo à l’antipode du football moderne,  fait entrer Fo Doh Laba suite à la demande du public. Ce changement donne  plus du répondant en attaque et oblige les béninois à commettre des fautes. A la 71ème  minute sur un coup franc bien tiré par Floyd  Ayité,  Emmanuel  Adébayor  saute plus haut que la défense béninoise et égalise.

A 1-1,  les Togolais reprennent  espoir mais c’est sans compter avec le très limité vieux père entraineur de la sélection togolaise  qui dans l’incapacité de bien placer ses joueurs permettra aux adeptes de vodou béninois de marquer un second but qui les qualifie pour une quatrième Coupe d’Afrique des Nations.

Ainsi le nullissime Claude Leroy payé à coût de millions au moment où les hôpitaux togolais manquent de tout, est incapable de qualifier le Togo dans un groupe totalement à sa portée.

Eyram  Akakpo