Le Togo  a  joué le vendredi 11 novembre dernier un match amical face aux Îles Comores. Une occasion pour le sélectionneur Claude Leroy de juger  de la forme de ses poulains avant la CAN Gabon 2017.

Les Eperviers ont livré le vendredi dernier leur plus piètre prestation depuis l’arrivée du technicien français à la tête de la sélection nationale.   Un triste match nul 2-2 face à la sélection Comorienne qui a outrageusement  dominé  la rencontre.  Ce match a permis  de voir le vrai niveau de certains joueurs qui sont sans club depuis bientôt 8 mois. En effet, dans cette rencontre, les Togolais ont remarqué que  le capitaine de la sélection  Adébayor  Shéyi et le portier Agassa Kossi  ne sont plus des atouts  pour l’équipe du Togo. Ils ont démontré durant toute la partie leur lacune et leur baisse de niveau considérable. Une sélection sérieuse et digne de nom ne peut pas se présenter à une compétition de si haut niveau avec des joueurs qui n’ont aucune compétition dans les jambes. D’ailleurs, il serait très injuste de se passer des joueurs qui se battent chaque weekend dans les clubs pour avoir une place au sein de cette équipe nationale pour en faire avec ceux qui passent leur  weekend à leur maison et dans les night clubs. L’injustice doit être combattue sur toutes ses formes. Le Togo dispose d’énormes talents  et nul n’est indispensable.

Claude Leroy en bon professionnel a l’obligation de faire une sélection adéquate pouvant honorer  le Togo à cette CAN. A bon entendeur, demi-mot.

Eyram Akakpo