La 7ème édition du festival international pour la culture et l'art d'Assouan en Egypte a eu lieu  du 17 au 22 février, avec la participation de 16 troupes artistiques populaires de 13 pays d’Afrique, d’Asie et d’Europe.

Organisé par l’Autorité générale des palais de la culture, l’événement a rassemblé des groupes folkloriques d’Égypte, du Soudan, d’Algérie, du Maroc, de Jordanie, de Palestine, de la République démocratique du Congo, du Kenya, de Maurice, de Chine, d’Indonésie, de Pologne et de Grèce.

Ont assisté à la cérémonie d’ouverture dans un théâtre en plein air surplombant le Nil dans la province méridionale d’Assouan, la ministre égyptienne de la Culture, Inas Abdel-Dayem (en photo), accompagnée du gouverneur d’Assouan, Ahmed Ibrahim,

Ce festival est un message de paix très important pour le monde entier, à savoir que l’Égypte lutte contre l’idéologie étrange de l’extrémisme et que les groupes participants se sentent complètement en sécurité ici à Assouan”, a déclaré Mme la ministre à l’entrée du théâtre.

Mme Abdel Dayem a souligné que sa participation dans le Festival coïncide avec le lancement de nombreux événements artistiques et culturels dans le gouvernorat, et intervient dans le cadre des directives du Président Abdel Fattah el-Sissi pour la proclamation de la ville d'Assouan, capitale de la culture africaine.

Elle a également exprimé sa joie avec la participation de ce grand nombre de troupes d'art populaire, soulignant l'ouverture du Festival du film féminin à Assouan cette semaine.

Chacune des formations participantes, dont neuf originaires de provinces égyptiennes telles que Matrouh, Sohag, Louxor et Assouan, a présenté des spectacles reflétant leur culture et leurs arts traditionnels uniques.