Ils ont pour noms Kouméalo Anaté Balli,  Directrice de l’Intégration africaine  au ministère des Affaires Etrangères et Koudjo Adanou, Chargé d’Affaires de l’Ambassade du Togo à Rabat avec juridiction sur l’Egypte. Ces deux diplomates togolais  ont  observé les élections présidentielles égyptiennes au nom de la CENSAD.

Ces élections qui ont débuté lundi 26 Mars ont duré trois jours afin d'élire le président de la République arabe d'Égypte à l'expiration du premier mandat du maréchal Al-Sissi. 

 Plus de 60 millions d'Egyptiens ont pris part à ces élections.  

Plusieurs  missions  d'observations  dont celles du Marché commun de l'Afrique orientale et australe (COMESA en anglais) et de la Communauté des États sahélo-sahariens (CEN-SAD)  ont rendu public  leur déclaration préliminaire ce jeudi 29 Mars 2018. 

Dans cette déclaration  conjointe  dont notre rédaction  s’est  procurée une copie, les deux groupes d’observations ont affirmé que « le processus électoral s’est déroulé dans de bonnes conditions  de liberté et de transparence, conformément au code électoral égyptien ».   

Ils saluent le «  civisme et l’attachement à la démocratie des Egyptiens qui ont exercé leurs droits et devoirs dans la fraternité et la convivialité ».

La mission conjointe a émis des recommandations à l’endroit de plusieurs acteurs dont le gouvernement égyptien et les autres institutions de la république ;  les  acteurs politiques, leaders d’opinion et la société civile ; des partenaires de la république égyptienne puis à l’endroit  de l’Autorité nationale des élections (NEA, en anglais).

A l’endroit du gouvernement, la mission recommande le renforcement du cadre juridique dans l’esprit et la lettre de la Constitution de la république arabe d’Egypte, du code électoral et de la charge africaine des élections et de la bonne gouvernance ; la consolidation continue du dialogue politique inclusif.

Concernant les acteurs politiques, la mission les appelle à « s’inscrire et agir pour la promotion des valeurs et principes de la démocratie ; continuer à respecter la constitution et les lois nationales afin de garantir la cohésion et l’unité nationale ».

 

Aussi, la mission a-t-elle appelé les partenaires à continuer par soutenir l’Egypte dans ses efforts de consolidation de sa démocratie et l’Etat de droit.

La mission a convié l’organe en charge des élections (NEA) à poursuivre la formation et le renforcement des capacités de son personnel puis à améliorer continuellement l’environnement et le cadre électoral.

Enfin  le groupe des observateurs CEN-SAD  et COMESA ont félicité l’Autorité Nationale des Elections pour « toutes les mesures prises pour garantir le bon déroulement du processus électoral.     

 

Signalons que la Communauté des États sahélo-sahariens (CEN-SAD) est une organisation internationale créée le 4 février 1998 à Tripoli (Libye). Elle  regroupe  28 États africains et ayant pour but de faciliter les liens économiques, sociaux et culturels entre les États-membres ainsi que de consacrer le principe de non-agression et de non-ingérence dans les affaires intérieures des pays membres.

Le Marché commun de l'Afrique orientale et australe aussi connu sous son acronyme anglais COMESA(Common Market for Eastern and Southern Africa), est une organisation internationale à vocation régionale dont l'objectif est de créer une union douanière entre ses dix-neuf pays membres. 

David Ricardo

             On reconnaît le Chargé d'Affaires Koudjo ADANOU, premier à gauche