Les travaux de la 107ème  session du conseil des ministres et la 43ème du conseil conjoint des  pays d’Afriques-Caraïbes-Pacifique/ Union Européenne (ACP/UE) s’est ouverte à Lomé ce dimanche 27 mai et ce jusqu’au 1er juin 2018. Cette rencontre  intervient  au moment  où  les pays ACP se préparent à commémorer les 45 ans de partenariat avec l’Union Européenne en 2020. Elle marquera de même la date butoir de l’accord de Cotonou, signé le 23 juin 2000.

En prélude à cette session du conseil conjoint des pays ACP/UE, le ministre togolais des affaires étrangères et de la coopération, le Professeur Robert Dussey,  a échangé le 26 mai avec plusieurs personnalités  présentes à Lomé pour la circonstance.

Mme Johnson Smith Kamina, Cheffe de la diplomatie jamaïcaine et Présidente du conseil des  ACP s’est entretenue avec le ministre Robert Dussey . Les deux personnalités ont échangé sur la possibilité de trouver une position commune (Afrique-Caraïbes)  dans le cadre des sessions en cours dans la capitale togolaise pour les prochaines discussions post Cotonou. Sur le plan bilatéral, ils ont décidé de renforcer  le cadre juridique de la coopération à travers la signature  prochaine d’un accord-cadre de coopération.

De même,  des entretiens ont eux lieux avec le Dr  Patrick Gomes, Secrétaire  général des ACP. Ils ont discuté  des sujets à l’ordre du jour de la  session ACP/UE.

Faure Barry,  ministre Seychellois des affaires étrangères et Robert Dussey  ont souhaité signer dans les prochains jours un accord d’exemption de visas entre les Seychelles  et le Togo.  Les deux pays qui depuis 2015 avaient établi des relations diplomatiques souhaitent renforcer  leur coopérations dans le domaine de l’économie bleue.

Avec  le ministre de l’industrialisation, du commerce et du développement de la Namibie, les grandes questions qui seront à l’ordre du jour de la session ACP/UE, ont été abordées.

Eyram Akakpo