L'UNICEF a annoncé le 10 février 2021, la signature d'un accord avec Pfizer au nom du système COVAX pour la fourniture du vaccin Pfizer-BioNTech contre la COVID-19 durant l’année 2021.

 Les livraisons du vaccin devraient commencer dès le premier trimestre de 2021, une fois que les pays dont les doses du vaccin Pfizer-BioNTech ont été attribuées dans l'allocation COVAX, ont confirmé qu'ils respectent pleinement toutes les exigences établies par Pfizer/BioNTech et le système COVAX.

 L'objectif du système COVAX est de fournir au monde les meilleures chances pour rendre les vaccins COVID-19 sûrs, efficaces, disponibles et abordables dans tous les pays du monde, quel que soit leur niveau de revenu. Cet accord de fourniture permet à l'UNICEF de se procurer des doses sur les 40 millions qui ont été garanties dans le cadre de l'accord d'achat anticipé (APA) du système COVAX avec Pfizer/BioNTech, et qui seront disponibles tout au long de l’année 2021.

 Le vaccin Pfizer-BioNTech contre la COVID-19, qui a été le premier à recevoir la liste des cas d'urgence de l'OMS (WHO Emergency Use Listing - EUL) le 31 décembre 2020, nécessite un stockage dans un ultra système de chaîne du froid. L'UNICEF travaille sans relâche avec les partenaires pour aider les gouvernements à s'assurer que les installations de la chaîne du froid soient en place pour stocker et distribuer une variété de vaccins COVID-19 avec les différentes exigences de la chaîne du froid.

 L’accord actuel est le deuxième accord d’approvisionnement à long terme que l’UNICEF a signé avec un fabricant de vaccins COVID-19 au nom du système COVAX. La semaine dernière, l'UNICEF a signé un accord avec le Sérum Institute of India pour avoir accès à deux vaccins grâce au transfert de technologie d'AstraZeneca et de Novavax, sous réserve de l'approbation du vaccin par l'OMS.

 La système COVAX, codirigée par Gavi, la Coalition for Epidemic Preparedness Innovations (CEPI) et l'OMS, en collaboration avec l'UNICEF, vise à fournir au moins 2 milliards de doses de vaccins COVID-19 approuvés d'ici la fin de 2021, permettant aux économies participantes de protéger les travailleurs sociaux et les soins de santé de première ligne, ainsi que d'autres groupes vulnérables et à haut risque.