La commémoration des 60 ans de la proclamation de la République Centrafricaine par le Feu Président Barthélémy BOGANDA a emballé non seulement les premières autorités du pays mais aussi certaines représentations diplomatiques et consulaires. C’est le cas du Consulat Général au Togo. 

En effet, du 1er décembre 1958 au 1er décembre 2018, cela fait 60 ans jour pour jour que «Oubangui-chari» fut proclamée « République Centrafricaine » par le Premier Prêtre oubanguien Barthélémy BOGANDA.  Pour commémorer cet événement grandeur nature, le Consul Général de la RCA  au Togo, Madame ZOUNGOULA-AKIBODE Marie-Thérèse, a organisé un certain nombre d’activités dont  une  conférence de presse.  Cette rencontre avec  les médias  s’est tenue le 30 Novembre 2018  au Consulat général.  Madame le Consul Général  a fait d’une pierre, deux coups. C’est ainsi qu’elle a également convié à cette  conférence de presse, des hommes d’affaires pour vanter les atouts de  son  pays et surtout à leur connaissance l’accord d’exemption de visas entre la RCA et le Togo.

Dans son discours de circonstance, elle se dit honorée de la présence d’autant d’hommes de médias que d’opérateurs économiques. «Votre présence à cette rencontre est un honneur non seulement pour ma personne mais pour la République Centrafricaine que je représente ici.», a martelé Mme ZOUNGOULA (en photo).

Elle a aussi salué  les efforts de l’actuel Chef de l’Etat  dans ses efforts pour colmater les brèches. « Il est vrai que lors  des  deux dernières décennies, notre pays a connu des périodes  difficiles, mais l’espoir renaît de plus en plus avec l’élection le 30 Mars 2016  de Son Excellence Monsieur le Professeur FAUSTIN ARCHANGE TOUADERA  à la Magistrature Suprême.  Le Consulat Général de la République Centrafricaine voudrait marquer d’un sceau spécial, ce retour progressif à la paix et à la cohésion nationale sous la direction éclairée du Président TOUADERA et son gouvernement.  Ce jubilé de Diamant est une occasion rêvée pour les Centrafricaines et les Centrafricains de se réconcilier et accompagner les efforts du gouvernement.», a  ajouté Madame ZOUNGOULA.

Pour éclairer la lanterne des opérateurs économiques sur l’accord de coopération entre le gouvernement de la République centrafricaine et celui de la République togolaise signé à Lomé le 29 juillet dernier par les Ministres des Affaires Etrangères Monsieur Charles Armel DOUBANE et Professeur Robert DUSSEY en matière d’exemption réciproque de visas, la Consule Générale a convié à cette conférence un fonctionnaire du Ministère des Affaires Etrangères du Togo. Il s’agit de Monsieur Raven Sénamé, Chargé d’études à la Direction du Protocole d’Etat. Après le passage en revue des neuf (09) articles de cet accord et aux différentes questions posées par certains étudiants et professionnels centrafricains au Togo et au Benin, il a déclaré que ledit protocole d’accord est très avantageux surtout pour les détenteurs de passeports ordinaires, les hommes d’affaires, qui pourront bénéficier jusqu’à 90 jours d’exemption de visas dans l’un ou l’autre pays pour faire leurs affaires.

A travers cet accord d’exemption de visas pour les titulaires de passeports diplomatique, de service ou ordinaire, la République Centrafricaine et la République Togolaise visent à favoriser et développer leurs relations bilatérales, et faciliter la circulation de leurs ressortissants. « La première étape pour la concrétisation de cet accord est l’envoi des  spécimens des passeports, ce que le Togo compte faire courant ce  mois de décembre», a déclaré Monsieur Raven.

Les débats enrichissants autour de cet accord ont intéressé non seulement les opérateurs économiques mais aussi les communautés centrafricaines  du Bénin et du Togo dont les délégations ont pris part à la conférence afin de s’enquérir de l’opérationnalisation dudit accord.

                             (Vue partielle des opérateurs économiques lors de la conférence)

Notons que la chambre de commerce et d’industrie du Togo (CCIT) a été représentée à cette rencontre par Monsieur Badawasso Baoumodom, représentant personnel du président,  qui a félicité la Consule Générale pour son initiative. Les femmes d’affaires revendeuses de pagnes ont été représentées par leur présidente Evelyne TRENOU. Mme le Consul Général a remercié les opérateurs économiques qui ont fait le déplacement de même que les différentes délégations centrafricaines; et pour elle, l’accord  signé entre les deux Etats est une « matérialisation  de l’intégration africaine» dont elle souhaite l’élargissement à d’autres pays.

Elle a exhorté ses compatriotes  centrafricains vivant au Togo et au Bénin à s’identifier aux valeurs contenues dans leur devise à savoir : unité- dignité-travail.  Etant  entendu  que la communauté centrafricaine au  Togo est à plus de 90% estudiantine, donc des cadres de demain susceptibles d’assurer une  relève de qualité, elle les convie au travail : « Au moment où nous  célébrons les 60 ans de la Proclamation de notre République, si nous cultivons l’unité chèrement acquise par notre Président Fondateur Barthélémy Boganda, tout en nous conduisant dignement dans ce pays  d’accueil qu’est le Togo, et en travaillant sérieusement quel que soit notre domaine  d’activité, nous posséderons à coup  sûr tout ce dont nous avons besoin »,  a-t-elle martelé.

           ( Les responsables des différentes entités centrafricaines  posant avec Madame le Consul Général )

Aussi, a–t-elle souhaité à la Communauté au nom du Président  de la République, Son Excellence le Professeur Faustin Archange TOUADERA, une bonne fête de Proclamation de la République Centrafricaine 2018.

Elle a réitéré ses gratitudes au Président togolais, Son Excellence, Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE et au peuple togolais pour leur soutien de tous ordres.

Elle a souhaité une redynamisation des relations d’amitié et de coopération entre les Républiques togolaise  et centrafricaine.

Signalons que  des T-shirts  marquant le Jubilé de diamant de  proclamation de la République Centrafricaine et  l’accord d’exemption réciproque de visas entre le Togo et la RCA ont été distribués aux participants.

La journée du 1er décembre 2018 a été marquée par une messe d’action de grâces suivie d’un petit-déjeuner au Consulat général  au cours duquel l’hymne national centrafricain a été exécuté.

Dans l’après-midi  au stade  du lycée  de Tokoin, un match  a opposé la communauté centrafricaine vivant au Togo à celle vivant au Bénin.  Ce match dont le coup d’envoi a été donné par Madame le Consul Général et qui a connu un grand public, s’est soldé par un score de 2 buts à zéro en faveur de la communauté centrafricaine vivant au Togo.

Le match s’est déroulé dans une ambiance festive.  

Jean-Baptiste ATTISSO