Aliou Dia  a présenté ce 02 Avril 2019 au Professeur Robert Dussey, ses lettres de créance l’accréditant en qualité de Représentant Résident du PNUD au Togo. Aliou Dia lors de son audience avec le Prof. Robert Dussey, Ministre des Affaires Etrangères, de l’Intégration africaine et des togolais de l’extérieur  a déclaré qu'il  est très honoré de la confiance de l’Etat togolais en  remettant ce jour ses lettres de créances. Il a poursuivi en disant que le PNUD est plus qu’un partenaire de choix du Togo pour la mise en œuvre du Plan National de développement (PND 2018-2022) et la réalisation des Objectifs de développement durable».

Les discussions entre les deux personnalités ont porté sur la coopération entre le PNUD et le Togo. Ils ont également abordé les questions de la diaspora togolaise, le  forum économique de la diaspora togolaise que le Togo s’apprête à organiser courant novembre prochain.  

« Je suis content que le choix soit porté sur vous, sur la jeunesse et je remercie le PNUD pour son soutien et ses appuis multiformes qu’il apporte au Togo dans plusieurs secteurs de développement. Nous bénéficions pour notre part depuis 2016 de son appui sur les questions liée à promotion de la diaspora togolaise » a martelé  le ministre Dussey.

Il sied  de préciser qu’Aliou Dia, de nationalité sénégalaise,  a été nommé Représentant Résident du PNUD au Togo par l’Administrateur du PNUD, M. Achim Steiner à la suite de la réforme du Système des Nations Unies séparant la Représentation du PNUD du Bureau de Coordination du Système des Nations Unies.

Il  dispose de plus d’une quinzaine d’années d’expérience et de pratiques dans le domaine du développement durable en Afrique avec le PNUD et d’autres organismes des Nations Unies. Il a dirigé depuis 2014, les programmes du PNUD en Afrique sur l’environnement, les changements climatiques, la réduction des risques de catastrophe et le relèvement, la réponse aux crises dans les situations d’urgence complexes et l’accès à l’énergie grâce aux énergies renouvelables. Au cours des dernières années, il travaillé et soutenu plus d’une trentaine de bureaux de pays du PNUD en Afrique et ailleurs dans la mise en oeuvre de leurs programmes-pays et de leur UNDAF (Plan cadre des Nations Unies pour l’Assistance au développement) notamment en ce qui concerne les résultats relatifs à la durabilité environnementale, au renforcement de la résilience et à la lutte contre le changement climatique.

 

Aussi, faut-il le souligner qu’il a eu des expériences fructueuses avec d’autres agences du Système des Nations Unies, notamment UNOCHA, UNISDR, etc., et mené pendant plusieurs années des activités de recherche universitaire et d'enseignement sur les Systèmes d’Information Géographiques (SIG), la Télédétection et la Géomatique ainsi que des consultations avec des bureaux d’études internationales évoluant dans ces domaines.