Le Président Abdel Fattah Al-Sissi a quitté  mercredi Washington au terme d’une visite de 48 heures. Le Chef de l’Etat poursuit ainsi sa tournée africaine - qu’il avait débutée par la Guinée - et doit se rendre donc au Sénégal et en Côte d’Ivoire.  C'est ce qu'a appris l'Agence "Corps Diplomatic Togo"  auprès des confrères du "Progrès Egyptien".

Cette tournée en Afrique de l’Ouest s’inscrit dans le cadre du souci de l’Egypte d’intensifier son action et sa coordination avec les frères africains et de renforcer ses relations avec les pays du Continent sur les différents plans, a déclaré le porte-parole de la Présidence, l’ambassadeur Bassam Radi.

Il a révélé qu’une série d’intenses rencontres bilatérales étaient prévues dans ces deux pays africains, en vue d’examiner le mécanisme de renforcement de la coopération bilatérale avec l’Egypte et les dossiers d’intérêt commun.

Il s’agit, a-t-il expliqué, de crystalliser les efforts de la Présidence égyptienne de l’Union Africaine, visant notamment à relancer le processus de développement et à renforcer l’inclusion économique en Afrique.

A noter que le Président Al-Sissi a eu d’importants entretiens en sommet avec son homologue américain Donald Trump à la Maison Blanche. Les deux leaders ont discuté des cadres de coopération bilatérale et du renforcement des concertations stratégiques établies entre les deux pays, à la lumière du rôle axial de l’Egypte dans la région, de sorte à réaliser les intérêts des deux pays.

Les deux Chefs d’Etat ont également examiné la coopération économique entre l’Egypte et les Etats-Unis, à la lumière des progrès tangibles réalisés par l’Egypte dans le domaine de la réforme économique globale, ce qui contribue à l’attraction des investissements étrangers vers l’Egypte.

La lutte contre le terrorisme a eu une grande part des entretiens. C’est à cet effet que le Président américain a vivement loué les efforts égyptiens réussis dans ce combat contre le terrorisme qui déstabilise et menace la région et le monde entier. Le Président  Trump a rappelé  que l’Egypte est un partenaire axial des Etats-Unis dans la guerre contre le terrorisme.

Le sommet a également porté sur les négociations entre l’Egypte, le Soudan et l’Ethiopie ainsi que sur l’échange des visions quant aux différents dossiers régionaux et internationaux.

  •