L'Egypte suit avec une grande préoccupation les développements en cours chez son voisin, le Soudan, en ce moment critique de son histoire. Le ministre  égyptien des Affaires étrangères Sameh Choukri  a publié hier jeudi un communiqué urgent, dans lequel il a affirmé se placer aux côtés du peuple soudanais frère, soutenant sa volonté libre dans la détermination de son avenir. L'Egypte adopte une position inchangée reposant sur le respect total de la souveraineté du Soudan et de ses choix, lit-on dans le texte.

Le vice-Président soudanais et ministre de la Défense Awad Ibn Awf a annoncé la destitution du Président de la République Omar El-Béchir, placé en détention "dans un lieu sûr". Selon un communiqué diffusé hier jeudi. Il a indiqué que le Haut Comité de sécurité au Soudan a décidé qu'un "Conseil militaire de transition" va désormais lui succéder pour deux ans". Il a ajouté que la Constitution 2005 était suspendue, que l'Etat d'urgence était décrété pour trois mois avec un couvre-feu instauré pour un mois de 22h00 à 4h00. Le Haut Comité de sécurité a fait état de la fermeture de l'espace aérien soudanais pour 24h ainsi que des points de passage jusqu'à nouvel ordre

Les sous-secrétaires des ministères sont chargés de gérer les affaires courantes après la dissolution de la Présidence de la République dont les vice-Présidents et assistants ainsi que le Conseil des ministres M.Awf a également déclaré que le Gouvernement et la Présidence avaient été dissous. Par contre, l'Autorité judiciaire, la Haute Cour constitutionnelle et le Parquet général poursuivent leurs travaux comme d’habitude. Un appel a été lancé aux groupes armés soudanais en vue de rejoindre le dialogue national et rétablir la paix.