C’est  ce 11 Juin 2019 à Lomé que le gouvernement togolais a  offert un dîner d’adieu  à Christoph SANDER, Ambassadeur  Extraordinaire  et Plénipotentiaire de la République Fédérale d’Allemagne, arrivé en fin de mission au Togo.

Après près de quatre ans de mission diplomatique au Togo, Christoph SANDER quitte le Togo avec un bilan très satisfaisant.  Monsieur Sander a largement contribué à dynamiser la coopération avec le Togo grâce à des programmes de la banque allemande de développement (KfW), le ministère de la Coopération et la GIZ.

Berlin fournit un appui à la bonne gouvernance, à la formation technique et professionnelle, à l’énergie, à l’emploi des jeunes, à l’agriculture, à la santé  et surtout à la décentralisation.

« Je garderai le Togo dans mon coeur et je suivrai ce qui se passera avec attention. Je serai de retour pour voir l’évolution de ce que j'ai eu à lancer quand j'étais là », a déclaré le diplomate.

Sander est revenu sur la situation politique et sur la tenue prochaine des élections locales. L’Allemagne a beaucoup fait en matière de décentralisation.

‘Les élections municipales ont toujours été importantes pour l’Allemagne. Je suis heureux que le Togo arrive à ce moment important. J'encourage mes collègues ambassadeurs à soutenir les nouveaux maires. L’Allemagne, en ce la concerne, les appuiera dans leurs projets de développement à la base', a-t-il déclaré.

                         (L'Ambassadeur SANDER  et le Professeur DUSSEY lors du thoast)

De son côté, Robert Dussey a salué la qualité des rapports entre le Togo et l’Allemagne dans plusieurs domaines notamment la santé, l’agriculture, le PND etc.  Le Printemps de  la coopération germano-togolaise n’est pas laissé sous silence. ‘Nous avons parcouru un chemin important et rendu hommages aux principes d’’éthique et de responsabilité’ de l’ambassadeur.

‘A dire vrai, il n'est pas aisé de se séparer d'un ami pour qui on a de l’estime’, a conclu le Chef de la diplomatie togolaise.

Rappelons que Christoph Sander avait présenté ses lettres de créance au Chef de l’Etat togolais  le 12 août 2015. Il quitte donc le Togo après y avoir passé trois ans et dix mois.