Le Chef de la diplomatie togolaise, le Professeur Robert Dussey a séjourné les 18 et 19 Septembre 2019  à Alger pour une visite officielle. Il s'est entretenu jeudi avec son homologue algérien Sabri Boukadoum.

Plusieurs sujets  étaient au menu des discussions entre deux personnalités. Il a été question de la coopération bilatérale et de l’implication des investisseurs algériens dans des projets au Togo.

La  lutte contre le terrorisme n'a pas été absent des échanges entre les deux hommes.

En témoigne  le plan de lutte global d’un milliard de dollars  que la CEDEAO vient d’adopter   pour combattre le terrorisme. L’Union africaine soutient aussi cette initiative.

La crise entre l’Iran, les pays du Golfe et les Etats-Unis a été  également abordée  tout comme les tensions au Moyen-Orient.

Dans une déclaration à la presse  M. Boukadoum a souligné que cette rencontre constitue une occasion pour 'poser tous les problèmes et renouer les relations avec le Togo', rappelant que 'la dernière visite entre les deux pays remonte à 1980'.

Il  a annoncé l'ouverture prochaine d'une antenne diplomatique à Lomé.

Soulignant que la reprise des relations avec le Togo revêt 'une grande importance', le ministre a mis l'accent sur le rôle du mémorandum d'entente et la feuille de route signés ce jour.

 

Ce mémorandum comprend plusieurs domaines susceptibles d'être développés, a-t-il précisé, indiquant que les discussions ont permis 'd'échanger les vues et coordonner les positions autour de plusieurs questions régionales et internationales'. Il  porte sur la coopération dans les domaines politique, diplomatique, économique, de l'éducation et de la formation.

Lors de cette rencontre, les deux parties ont également échangé les vues concernant la région de l'Afrique du Nord-Ouest, a ajouté le ministre.

Pour sa part, le ministre DUSSEY  a indiqué que sa visite officielle en Algérie, qui intervient à l'invitation de son homologue algérien, s'inscrit dans le cadre du renforcement des relations entre les deux pays.

'L'Algérie occupe une place prépondérante sur le continent africain où elle a toujours joué un rôle important', a-t-il souligné, mettant l'accent sur 'la nécessité de renforcer la coopération entre les deux pays'.

.