L’Archevêque émérite de Lomé, Monseigneur Philippe  Fanoko Kpodzro, puisqu’il s’agit bien de lui,  pleure pour le Togo et interpelle la France. Vendredi dernier,  le prélat a fait un sit-in devant l’ambassade de France au Togo pour demander au pays d’Emmanuel Macron de voler au secours des Togolais. L’ancien président de la conférence nationale souveraine rappelle à la France qu’elle doit être dans la prévention au lieu de chercher à jouer plus aux sapeurs-pompiers. Il dénonce l’inaction, voire la complicité  de la France vis-à-vis des violations flagrantes des droits de l’homme au Togo.

Le sit-in de l’homme de Dieu a pour objectif de protester contre la loi portant modification des droits de libertés publiques de manifestations au Togo en général et les violations des droits humains en particulier.

Devant l’ambassade, il déclare que « le Togo est un pays atypique où les massacres de masse sont légions, les infanticides une banalité, la torture une pratique courante », autant de faits dénoncés à maintes reprises par la Commission des droits de l’homme de l’ONU qui ordonna en juillet dernier la fermeture de la prison civile de Lomé, sans être entendue.

« On emprisonne pour des raisons politiques, on interdit les manifestations publiques, on prive des droits élémentaires des citoyens pour un délit d’opinion, on pille les deniers publics dans l’impunité totale et on triche à tous les étages ; et la démocratie qui donne force et vigueur aux institutions de la République est bafouée » a ajouté le prélat.

Par ailleurs, Mgr Kpodzro  pense qu’au Togo les élections sont des farces, des parodies, une comédie électorale conduite avec la complicité d’une administration sous-tutelle, où le pouvoir malgré son rejet massif par les masses s’attribue coûte que coûte la victoire.

Le Prélat «également accuse la France « de trahir sa mission universelle des droits humains envers le Togo » et s’interroge sur son inaction.

« Qu’attendez-vous pour agir Monsieur le Représentant de la France au Togo ? Un nouveau bain de sang comme celui qui permit  à l’actuel souverain du Togo de capter le pouvoir en 2005?»,  se demande t-il avant d’ordonner « Soyons dans la prévention au lieu de chercher à jouer plus tard aux  sapeurs-pompiers ; il serait vraiment trop tard, car le Togo malgré les apparences trompeuses de calme qu’il présente,  est au bord de l’explosion ».

Il sied de rappeler Mgr KPODZRO est vivement préoccupé par la situation délétère dans laquelle se trouve le Togo depuis des décennies.