Ce mardi 19 mai 2020 marque le 57e anniversaire où la maman de l’Archevêque de Lomé était dans les douleurs de son enfantement. Mgr Nicodème Barrigah-Bénissan puisqu’il s’agit souffle donc ce jour ses 57 bougies. Il a pris possession canonique de l’archidiocèse de Lomé en Janvier dernier et demeure l’Administrateur apostolique du diocèse d’Atakpamé où il officiait avant sa nomination.

Il a à bien des égards, un grand diplomate qui fait la fierté du peuple. Et c’est à ce titre qu’il a occupé le poste de secrétaire de la Nonciature au Rwanda, secrétaire de la Nonciature au Salvador, secrétaire puis Conseiller de la Nonciature en Côte d’Ivoire ensuite Conseiller de la Nonciature Apostolique en Israël.

Cet homme de Dieu a un parcours enviable et fait partie des prélats les plus sollicités par l’Etat pour des affaires politiques du Togo.

Il a également présidé la commission Vérité, justice et réconciliation (CVJR) chargée de faire la lumière sur les violences à caractère  politique  survenues au Togo  de 1958 à 2005.


Il est polyglotte. Pour preuve, il s’exprime facilement en  français, anglais, italien et  mina, sa langue maternelle.

Rappelons que sa nomination à la tête de l’Archidiocèse de Lomé a été saluée par les fidèles qui ont, en retour vu la manifestation du saint esprit à travers le Pape François.