Le président Nana Akufo-Addo a été élu à la tête de la CEDEAO lors de la  57e session ordinaire de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de la CEDEAO tenu ce 07 septembre  à Niamey, capitale du Niger,.

 Selon la presse locale, les chefs d’État  ont discuté  du rapport spécial sur la Covid-19 qui a été  présenté par le président nigérien, et  ont reçu  un rapport spécial sur le programme de la monnaie unique de la CEDEAO présenté par le président Julius Maada Bio de la Sierra Leone.

 Le président Bio, qui est le président de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de la zone monétaire ouest-africaine (WAMZ), a été rejoint par le président Alassane Ouattara, qui est également le président de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), lors de la présentation.

 Le sommet a discuté  également du rapport sur les activités du bloc sous régional, y compris la Vision 2050 de la CEDEAO, qui a été  présenté par le président de la Commission de la CEDEAO, Jean-Claude Kassi Brou.

 Les dirigeants ouest-africains devraient également examiner la hausse alarmante des activités terroriste, d’insurrection, de banditisme armé et de piraterie dans la sous-région, tandis que la perturbation du processus démocratique par l’armée au Mali fera l’objet d’une attention particulière.

 En outre, les élections générales et présidentielles au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, au Ghana, en Guinée et au Niger sont prévues pour cette année et l’impératif de renforcer la démocratie dans la sous-région en respectant les dispositions constitutionnelles, l’État de droit et les résultats de scrutins libres et équitables, sera souligné lors de ce sommet.