Le Chef de la diplomatie algérienne, Ramtane Lamamra (photo), a annoncé ce mardi 24 août 2021, la rupture des relations diplomatiques entre son pays  et le voisin de l’Est. Il justifie cette décision par des actions dites  « hostiles » du royaume chérifien à l’égard de l’Algérie.

« L’Algérie a décidé de rompre ses relations diplomatiques avec le Maroc à partir d’aujourd’hui », a déclaré le ministre algérien lors d’une conférence de presse.

Il  a expliqué les raisons de cette décision en affirmant que « l’histoire avait montré que le royaume du Maroc n’a jamais cessé de mener des actions hostiles à l’encontre de l’Algérie ».

Il a en outre fait porter « aux dirigeants du royaume la responsabilité des crises répétées, qui se sont aggravées », un comportement qui « entraîne le conflit au lieu de l’intégration dans la région » du Maghreb.

Mercredi dernier, le Haut Conseil de Sécurité, présidé par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, avait décidé de « revoir » les relations avec le Maroc, accusé d’être impliqué dans les incendies meurtriers qui ont ravagé le nord du pays.