Le Professeur Robert Dussey, Ministre togolais des Affaires étrangères et  Président en exercice du Conseil des ministres de la CEDEAO, a présidé le 27 octobre à Nouakchott la première session du conseil d’association entre la l’organisation ouest-africaine et  Mauritanie.

La Mauritanie et la CEDEAO  ont signé en août dernier à Lomé un accord d’association. L’organisation aurait préféré que Nouakchott présente un dossier de réadmission, mais finalement la solution de statut d’Etat associé a été validée.

L’accord est devenu effectif ; reste à en fixer les modalités et la mise en œuvre avant une ratification formelle. 

Le Conseil a souligné l’importance de cette association qui contribuera à accroître les échanges commerciaux entre les Etats, stimuler l’investissement et le développement en Mauritanie, lit-on dans un communiqué publié ce dimanche. Il recommande que soit accélérée la mise en œuvre des dispositions relatives à la libre circulation des personnes prévue par l’Accord d’Association. 

                  Le Ministre DUSSEY (à gauche) échangeant avec le Président mauritanien (à droite)

La Mauritanie devrait également  adhérer au Tarif Extérieur Commun (TEC) et au schéma de libéralisation des échanges (SLE).

Du  côté mauritanien, plusieurs personnalités ont participé au conseil d’association parmi lesquelles Naha Mint Hamdi Ould Mouknass, le ministre du Commerce et de l’Industrie, et Isselkou Ahmed Izud Bih, le chef de la diplomatie.

Signalons qu’au  cours  de son séjour à Nouakchott, Robert Dussey a été reçu par le  Président Mohamed Ould Abdel Aziz.

Rappelons que la Mauritanie  avait quitté la CEDEAO  il y a 17 ans.