Afin de rendre visibles ses activités,  la Société d’Exploitation du  Guichet Unique pour le Commerce Extérieur au Togo (SEGUCE-Togo) organise trois  journées  portes-ouvertes les  13, 14, 15 mars 2018 devant ses locaux.  Dans son mot d’ouverture de ces journées, Madame le ministre du Commerce et de la  Promotion du Secteur Privé, Legzim Balouki a déclaré que le commerce est un levier important de création de richesse, raison pour laquelle son  développement figure parmi les priorités à l’agenda du gouvernement  togolais. Dans le souci de facilitation des échanges commerciaux et de  l’amélioration du climat des affaires, le gouvernement, a-t-elle  poursuivi, a mis en place le guichet unique pour le commerce extérieur. Ainsi, ajoute-t-elle, « depuis l’installation de ce  guichet, il y a de cela quatre ans environ,  il implique plus de transparence  en  réduisant les possibilités de  fraudes  aussi bien dans le secteur public que dans le secteur privé et  permet une meilleure traçabilité ». La Ministre s’est  réjouie des avancées significatives dans les classements de Doing  business et indice de performance logistique de la Banque Mondiale  grâce à cet outil et aux divers projets économiques initiés par le  gouvernement.


 Pour sa part, le Directeur Général de la SEGUCE-Togo, M. Cédric  CHALVON-DEMERSAY  a déclaré que les bénéfices et des  avantages qu’apporte cette précieuse plateforme électronique, le guichet unique,  reste et demeure une réponse inédite aux enjeux très  concrets. Ces bénéfices clés, rappelle-t-il,  sont la réduction des  coûts et des temps de passage, la simplification des procédures, la
transparence dans les relations entre les milieux d’affaires et les  autorités publiques et les gains de productivité. Il termine en disant  que le public aura ainsi l’opportunité, durant ces trois journées  portes -ouvertes,  de s’informer à la source, apprendre et comprendre,  poser des questions pour mieux se familiariser avec SEGUCE-Togo qui  constitue un signe tangible de la transparence et de l’amélioration du
climat des affaires au Togo.


 D’autres partenaires de SEGUCE sont aussi présents au cours du  lancement de ces journées. Au premier plan figure l’Office Togolais des Recettes (OTR) dont le Commissaire Général par intérim, M. Adédzé,
renchérissant, déclare que la SEGUCE est une place d’interface entre  son administration  et les opérateurs économiques. Il reconnait que son  administration bénéficie des informations issues de la validation du système Sydonia par la SEGUCE pour l’échange et le bon à charger. « Seguce trie  les informations dont nous nous servons pour notre travail », laisse  t-il entendre avant de conclure qu’il est essentiel que l’OTR renforce  sa relation avec SEGUCE afin de permettre  l’émergence de l’économie du Togo. « Faisons en sorte que la SEGUCE soit une vitrine efficace débarrassée des lourdeurs en créant des emplois aux jeunes »,  conclut-il.

 

  Un  autre partenaire présent lors de la cérémonie officielle est le Port Autonome de Lomé (PAL) dont le Directeur Général,  le Contre-amiral  Fogan Adégnon,  après avoir rappelé  le processus qui a conduit à la mise  en place de ce moteur du développement économique qu’est le guichet unique,  se réjouit de son opérationnalisation.   Pour lui,  la maîtrise   des délais et des coûts de passage portuaire des marchandises
constitue donc un puissant facteur de choix pour les armateurs et les  chargeurs. Abondant dans le même sens que ses prédécesseurs, il rappelle que le guichet unique constitue un gage de traçabilité des
opérations et de transparence avec la mission du Document de Frais Unique. Pour le directeur général du PAL, il faut aller vers  l’élimination de la documentation physique en la remplaçant par des procédés totalement électroniques  avec le guichet unique comme au port  de Téma au Ghana qui évolue inéluctablement vers l’objectif « zéro papiers » dans les transactions commerciales depuis l’an dernier.
Cependant, conclut-il, il faut déterminer un cadre juridique approprié  qui permettra de protéger et de sécuriser les données de tous les  acteurs.


Pour sa part, le président de la Chambre du Commerce et de l’Industrie  du Togo (CCIT), M. Germain Meba, tout en vantant le mérite de l’opérationnalisation du guichet unique, rappelle que le climat des
affaires et la compétitivité des entreprises sont au cœur des avantages comparatifs des pays.  Il ajoute que l’émergence d’un pays passe d’abord par une vision politique forte. « Notre pays dispose  d’énormes potentialités qui font de lui un ensemble de variables propices au développement intégral », ajoute-t-il avant de conclure  que cela ne peut être effectif que par l’accompagnement des acteurs  économiques dans les domaines les plus prometteurs, dans les secteurs  porteurs susceptibles de répondre de façon efficace et efficiente aux défis actuels de la modernisation du pays.


Il faut rappeler que  le temps de séjour des marchandises au port de  Lomé en 2017 est réduit à  9 jours contre 11 à 22 jours pour les  autres ports.

Les journées portes ouvertes de SEGUCE se poursuivent
les 14 mars avec la rencontre des commissaires de l’OTR et 15 mars  avec celle des opérateurs économiques.
La Société d’Exportation du Guichet Unique pour le Commerce Extérieur  au Togo est une plate forme dématérialisée, sécurisée, accessible  24h /24 par internet et reliant entre eux tous les opérateurs et usagers
intervenant dans les opérations  du commerce international au Togo  (import, export, transit et transbordement) en vue d’un dédouanement  simplifié et accéléré.


Anges ADJANOR