Le Chef de l’Etat Faure Gnassingbé a accordé une audience au propriétaire d’Alibaba,  Jack Ma, ce jeudi 14 novembre 2019 au palais de la présidence à Lomé. Les deux personnalités ont discuté  des opportunités qu’offre le Togo pour les investissements.

Au sortir de l’audience,  Jack Ma s’est confié à la presse: « ma visite au Togo fait suite à une promesse que j’avais  faite précédemment au président Faure Gnassingbé lors du sommet à Hangzou en Chine.  Nos discussions  ont tourné autour du Togo, la vision du Chef de l’Etat  de développer le secteur de l’éducation et de l’économie numérique. Mon arrivée ici, c’est pour voir clair ce qu’on peut faire ensemble de façon concrète. Nous avons défini les opportunités malgré le temps court de notre visite et nous pensons revenir encore dans un bref délai », a-t-il déclaré.

« Nous avons investi beaucoup de fonds en Chine  et dans les autres parties du monde au cours des 20 dernières années pour développer le paiement électronique,  le commerce électronique, l’informatique dématérialisée et la logistique. Nous voulons croire que nous sommes en mesure de travailler avec des entreprises ici présentes  sur les moyens de paiement électronique pour promouvoir les PME  et les jeunes, etc. afin qu’ils puissent lutter pour l’avenir » a-t-il poursuivi.

 Le propriétaire d’Alibababa pas manqué de remercier Faure Gnassingbé et son gouvernement ainsi que le peuple togolais pour l’accueil qui lui  a été réservé.

Pour le président de la République Faure Gnassingbé, « voir quelqu’un une fois, c’est mieux que de l’entendre des milliers de fois. Cette fois-ci, vous êtes venus ici et vous avez découvert le pays. Je suis sûr que vous allez revenir  et soyez rassurés  que nous sommes ouvert à vos activités concernant le business. J’ai été impressionné par la qualité des dirigeants d’entreprises  qui font partie de la délégation et j’ose croire que même si vous avez passé  peu de temps au Togo, cela vous a donné un avant-goût pour revenir avec des projets d’investissement », a déclaré le Chef de l’Etat.

Jack Ma avait dans l’après-midi partagé son expérience d’entrepreneur avec de jeunes togolais et africains francophones engagés  dans l’entrepreneuriat.

Eyram  Akakpo