Une analyse de l’impact du Covid-19 sur les entreprises et l’économie nationale vient d’être publiée par le Conseil national du patronat du Togo (CNP) suivie d’une série de propositions.

Les conséquences de la pandémie sont  ressenties par le secteur économique togolais.  Sur la base de 110 entreprises ciblées pour une analyse d’impact, 41% déclarent avoir  suspendu leurs activités et  59%  continuent de fonctionner en mode dégradé. Au terme de cette enquête il en résulte « une baisse drastique des activités voire une suspension momentanée dans certains secteurs ».

Selon le CNP, 9% des entreprises risquent de faire faillite si la pandémie continue et 31% s’inquiètent pour la continuité des activités. Alors que 35% rencontrent des difficultés pour honorer leurs engagements,  18% autres, proposent que des  engagements soient pris par l’Etat suivant des réaménagements des délais de paiements. 

Au niveau de l’emploi, 3% des entreprises ont réduit le nombre d’employés  et 91% des entreprises ont laissé leurs employés en chômage technique. Seules  6% des entreprises ont mis leur personnel en congé payé ou au régime de télétravail.

Le Conseil national du patronat est dirigé par Laurent TCHAMEGNON (en photo).

Eyram AKAKPO