Ce mercredi 05 septembre 2018 à Lomé, un accord a été signé entre le Sénégal et la Banque Ouest africaine de développement (BOAD) pour relever les défis liés au système éducatif du Sénégal. Grâce à cet accord, environ trente mille enfants défavorisés auront bientôt droit à de bonnes conditions d’apprentissage. Un montant de 9,4 milliards de francs CFA sera débloqué par l’institution financière, pour financer partiellement la construction de 1.850 salles de classe dans le pays.
Au Sénégal, près de 25% du budget national est allouée au secteur de l’éducation qui occupe une place importante dans la politique du gouvernement. Malgré des efforts réalisés au fil des années, le système éducatif reste confronté à des défis importants. Pour relever ces défis, l’ambassadeur du Sénégal au Togo, Bineta SAMBE BA et le Vice-président de la BOAD, Bassary TOURE, ont signé un accord ce mercredi à Lomé. L’objectif est de relever conjointement les défis liés au système d’éducation au Sénégal.

  
A en croire les propos du Vice-président de la BOAD Bassary TOURE, « la présente opération constitue la deuxième intervention de la BOAD sur le programme d’amélioration de la qualité, de l’équité et de la transparence du secteur de l’éducation et de la formation appelé PAQUET ». Projet qui s’inscrit selon l’ambassadeur Bineta SAMBE BA, « dans l’Axe 2 du Plan Sénégal Emergent et prévoit mettre dans de bonnes conditions d’apprentissage, environ 30.000 enfants défavorisés et ainsi réduire de 50% le taux d’abandon des écoles ».


Helmut PINTO