L’examen du Brevet de Technicien Supérieur (BTS) a démarré ce lundi 8 juillet sur toute l’étendue du territoire  national. A Lomé, le ministre de l’Enseignement technique, de la formation et de l’insertion professionnelle, El Hadj  Tairou Bagbiegue et son collègue de l’Enseignement supérieur et de la recherche,  Pr Koffi Akpagana se sont rendus dans certains centres d’écrits pour s’assurer du démarrage effectif de cet examen.

Ils sont au total 3246 candidats dont  1828  filles à prendre part à la session de juillet 2019 de l’examen de BTS. Répartis dans 33 filières, les candidats seront évalués sur les épreuves générales et de spécialités. Au premier jour de cet examen, les ministres  Koffi Akpagana  et El Hadj Tairou  Bagbiegue ont fait le tour des centres d’écrits de l’ESAG-NDE, lycée 2 février et le collège protestant d’Agbalépédogan.

« Nous sommes les ministres chargés de l’enseignement et de l’évaluation du Brevet de technicien supérieur. A ce titre, c’est un devoir pour nous de sortir pour les visiter, encourager quelques-uns parmi eux et surtout  nous enquérir  sur le terrain  des conditions  dans lesquelles les épreuves se déroulent»,  a déclaré le ministre Akpagana.

Eyram  Akakpo