Les élèves ont repris le chemin   de l’école  ce lundi 17 octobre 2016 sur toute l’étendue du territoire national togolais. Contrairement aux attentes de certains élèves et des enseignants, l’année scolaire 2016-2017 vient donc de démarrer son cours dans une sérénité plutôt rassurante. Il faut dire qu’une grève syndicale des enseignants menaçait la reprise des classes, surtout dans les écoles d’enseignement public.

Le Ministre  des Enseignements  Primaire et Secondaire, Komi  TCHAKPELE dans un message hier sur la chaine nationale togolaise, rassurait encore sur  la tenue effective de cette rentrée. Il s’est également prononcé  sur l’engagement du gouvernement à mener les concertations et négociations afin d’améliorer les conditions de vies et de travail du corps des enseignants. Il  a également exhorté ces derniers à faire preuve de rigueur et de bonne gestion des ressources matérielles et financières mises à leur disposition pour l’éducation des apprenants. Les élèves n’étaient pas du reste car ces derniers ont été interpellés sur les actions et comportements à risques pouvant entacher leur réussite.

Initialement prévue le 26 septembre 2016, la rentrée scolaire a fait objet d’un report à la veille pour des raisons de « sécurité » dans le cadre de l’organisation des activités du Sommet de Lomé sur la Sécurité et la Sûreté Maritimes et le Développement en Afrique qui vient de s’achever  ce week-end.  Tout porte à croire à ce jour que les syndicalistes ne comptent pas observer une grève en ce début d’année scolaire quand on observe la sérénité dans laquelle s’est déroulée cette reprise des cours.

Helmut PINTO