Quatre organisations syndicales  lancent une nouvelle grève pour les 4 et 5 novembre 2016. Il s’agit du Syndicat des Enseignants du Préscolaire et du Primaire du Togo (SEPPTO),  le Syndicat des Enseignants du secondaire du Togo (SESTO), du Syndicat National des Professeurs de l’Enseignement Technique du Togo (SYNPETT) et  du Syndicat National des Enseignants de l’Enseignement Technique et de la Formation  Professionnelle (SNEETFP) qui ont adressé un courrier à leurs ministères de tutelle pour les informer.

Ce nouveau mouvement d’humeur de ces syndicats qui ont déjà lancé une grève à la rentrée, vise à protester contre  les lettres d’explications que réclament les chefs d’établissement aux enseignants qui ont suivi les grèves des   17 et 18 octobre derniers et aux menaces que subit le corps enseignant qui suit le mouvement syndical. Les revendications  des enseignants énoncées dans une plateforme déposée sur la table du gouvernement ne sont  pas du reste.

 Pour ces syndicats, la grève serait  reconductible s’ils n’obtenaient pas satisfaction.

Eyram Akakpo