Les membres  de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC) étaient ce jeudi 2 février 2017 face à la presse. L’objectif  était d’amener es leaders d’opinion à débattre sur les questions de la  légalité et de la déontologie.

Au cours de cette rencontre avec les professionnels des médias, le président de la HAAC, Pitang Tchalla a eu à dénoncer  la désinformation, les insultes et les critiques sans preuves auxquels s’adonnent certains média. « La Haute Autorité s’est trouvée face à toutes sortes de violations des principes de base de notre engagement professionnel. Pas moins d’une cinquantaine d’interpellations ont été enregistrées » a indiqué Pitang  Tchalla.

Il a par ailleurs déploré  le non-respect du cahier des charges de certains radios et télévisions  et de titres de la presse écrite. « Il est fort loisible de constater qu’un certain  désordre s’est installé dans le respect des cahiers des charges des radios et télévisions, dans le respect de la périodicité des titres de la presse écrite » a-t-il déclaré.

Concernant les enveloppes de 400.000 F qui ont été distribuées en décembre dernier à certains journalistes, le Président  de la HAAC a eu à le reconnaitre mais refuse toutefois de donner les noms des bénéficiaires et les critères  d’obtention de ces fonds. Il considère que ce fut un cadeau pour eux qu’il a jugé bon de les remettre  dans sa maison plutôt qu’au siège de la HAAC.

Eyram AKAKPO