Le Conseil administration de la Banque africaine de développement a approuvé, vendredi 24 juillet, à Abidjan, un soutien budgétaire de 14,28 millions de dollars américains à la République centrafricaine pour financer son Programme d'appui en réponse à la pandémie de Covid-19 (PABRC-RCA).

L'aide financière de la Banque se compose d'un don de 6,12 millions de dollars provenant du Fonds africain de développement et d'un autre don de 8,16 millions de dollars, issu du Fonds d'assistance technique.

Pour appuyer les efforts du gouvernement centrafricain dans la mise en œuvre de son plan de riposte, le programme PABRC-RCA a pour principaux objectifs de soutenir la validation du plan de riposte sanitaire, le renforcement des capacités d'accueil des malades atteints de Covid-19, le renforcement de la capacité de test, avec une augmentation du nombre de laboratoires et la formation du personnel de santé pour le traitement des infections liées au nouveau coronavirus.

Les capacités de dépistage devraient ainsi augmenter pour atteindre au moins 500 tests par jour, et les capacités de réponse aux situations sanitaires d'urgence se renforcer. Dans ce cadre, la Banque africaine de développement appuiera la construction, la rénovation et la fourniture d'équipements pour  au moins cinq centres d'accueils des malades, au moins cinq laboratoires capables de dépister le virus  et la formation de plus de 300 agents de santé, dont au moins 50% de femmes, à la prévention des infections.

Le programme PABRC-RCA apportera également un soutien direct aux ménages les plus vulnérables. Environ 500 exploitations, dont la moitié dirigée par des femmes, bénéficieront en effet, d'intrants agricoles durables et 1 000 ménages, avec 50% de femmes à leur tête, recevront des kits alimentaires. En outre, près de 200 grandes et moyennes entreprises bénéficieront de mesures fiscales afin de pouvoir redémarrer dans des conditions plus favorables leur activité de production et garantir ainsi la préservation des emplois.

« Dans un pays déjà touché par une crise humanitaire et sécuritaire, cet appui est important car il contribuera aux efforts visant à amortir l'impact sanitaire et social de cette pandémie, mais aussi permettra de préserver les acquis économiques en vue de la relance post-Covid-19 ».a indiqué Moustapha Doukouré, agent principal de gouvernance et de gestion économique à la Banque africaine de développement.

Au 21 juillet 2020, la République centrafricaine comptait, selon l'Organisation mondiale de la santé,  4 561 cas de contamination confirmés au Covid-19, dont 1 411 personnes guéries et 55 décès.