Deux accords de financement d’un montant de 16,5 milliards FCFA ont été signés ce 6 août 2020 à Lomé entre la Banque africaine de développement (BAD) et le Togo. Il  concerne le Programme d’urgence  d’appui à la réponse à la covid-19 (PAR-Covid-19), dont le but est d’accompagner le Togo dans son plan de riposte à la covid-19,  et le Projet d’appui aux investissements agricoles des jeunes (PAIAJ).

« Le programme comporte deux composantes à savoir l’appui à la stratégie nationale de riposte sanitaire à la covid-19, ainsi que l’appui à la stratégie nationale d’atténuation des effets socioéconomiques de la covid-19 », a déclaré le ministre de l’économie et des finances Sani Yaya.

« Le développement du secteur agricole constitue aussi une priorité du gouvernement togolais. J’allais dire, c’est aujourd’hui  la principale priorité. Et c’est à ce titre que nous remercions également la facilité d’appui à la transition FAT (Facilité d’Appui  à la Transition) à travers la Banque africaine de développement (BAD) pour le don d’un million d’unités  de compte soit environ 782 millions FCFA, destinés à la mise en œuvre du projet d’appui aux investissements  agricoles des jeunes», a-t-il poursuivi.

En rappel, le 24 juillet dernier à Abidjan, le Conseil d’administration de la Banque africaine développement a accordé au Togo, une aide financière de 24,64 millions d’euros. L’enveloppe de BAD en faveur du Togo à ce jour s’élève 300 milliards FCFA.