Lors du conseil des ministres tenu ce mercredi 27 octobre 2021, les membres du gouvernement togolais ont adopté un avant-projet de loi de finances rectificative.

Ledit avant-projet de loi porte le budget  à 1702,7 milliards de Fcfa en dépenses et en recettes contre 1521,5 milliards dans la loi de finances initiale, soit une hausse de 11,9%.

Cette mesure est justifiée « par un contexte de rebond et d'adaptation des activités économiques face à la crise sanitaire », a soutenu le ministre Trimua, porte-parole du gouvernement.

Le collectif budgétaire permet de modifier, de manière significative, en cours d’année, les dispositions de la loi de finances initiale (LFI) concernant notamment le plafond  des dépenses du budget de l’Etat et les données générales de l’équilibre budgétaire.

Le texte adopté ce jour sera soumis obligatoirement à l’approbation des députés.

La loi de finances rectificative soumise à l’Assemblée nationale en cours d’année permet de traduire une nouvelle orientation de la politique économique et budgétaire, mais aussi de s’adapter à la conjoncture économique, lorsqu’elle modifie les conditions d’exécution de la Loi de finances initiale.

Le gouvernement togolais  est dirigé par Victoire Tomegah-Dogbé (photo).