L’Union des Forces de Changement (UFC) s’est prononcée sur la crise sociopolitique qui paralyse le Togo. Lors d’une conférence débat, le parti de l’opposant historique au pouvoir de Lomé  a appelé toutes les parties prenantes au dialogue inter-togolais ouvert le 19 Février dernier, à faire des concessions pour éviter le référendum.

 «De la lutte pour l’indépendance à la proposition de l’UFC pour une sortie de crise » est le thème de cette conférence-débat organisée par l’Union des Forces de Changement dans le cadre de la célébration des 58 ans d’accession du Togo à la souveraineté internationale.

 A travers ce qu’on pourrait résumer comme l’historique du pays en partant des périodes d’indépendance jusqu’à celles des crises politiques actuelles, le conférencier Dr Folly EKUE propose une porte de sortie de crise. Il invite toutes les parties prenantes au dialogue inter-togolais à faire des concessions afin d’éviter  un référendum concernant les réformes constitutionnelles.

 En février dernier l’opposition et le pouvoir ont démarré un dialogue inter togolais à la suite d’une crise socio-politique qui paralyse le pays depuis août 2017. Jusqu’à présent, les parties prenantes ont du mal à trouver des compromis pouvant conduire au bout du tunnel.

Il sied de préciser que des militants  et plusieurs cadres de l'UFC et d'autres partis de l'opposition ont pris part à cette conférence-débat.

 

Helmut PINTO