Les interdictions et les menaces du colonel préfet  Mompion  n’ont pas suffi  à empêcher  le président national de l’ANC de se rendre à Sokodé. Empêché dans un premier temps par les gendarmes à l’entrée de la ville, Jean Pierre Fabre foulera finalement le sol tem où  il est  accueilli en héro par la population.

Le  chef de fil de l’opposition   a  finalement  accédé  non  sans difficultés à la ville de Sokodé  ce jeudi 31 mai. Il a été  accueilli  à l’entrée de cette  ville par des éléments de la gendarmerie qui lui ont refusé  le passage. Après d’houleuses discussions entre les deux parties, Jean Pierre Fabre entrera dans la ville de Sokodé où  il a  eu à un bain de foule.

Malgré les intimidations proférées par le colonel préfet Mompion, Jean Pierre Fabre  et sa suite ont pu se rendre dans le domicile d’Adam Abdou-Rahim, ex Secrétaire de la section ANC  du quartier Nadah à Sokodé, décédé à la suite des violentes et sauvages répressions militaires  dans cette ville.

En rappel, le préfet de Tchaoudjo, le colonel Mompion avait notifié au représentant de l’ANC dans la localité que la sécurité de leur président n’était pas garantie en raison des problèmes entre l’ANC et le PNP de Tikpi Atchadam.

Eyram Akakpo