L’Association des Jeunes leaders pour l’émergence de l’étudiant (JLEET) vient de joindre sa voix à celle des organisations de la société civile qui appellent à une sortie de crise au Togo. En conférence de presse ce samedi à Lomé, l’association demande à l’opposition et au gouvernement, de faire des concessions pour un aboutissement favorable du dialogue inter-togolais.

La situation de crise sociopolitique que traverse le Togo inquiète de plus en plus les associations et organisations de la société civile. Ce samedi dernier  à Lomé, un groupe d’étudiants réunis au sein de l’Association des jeunes leaders pour l’émergence de l’étudiant, lance un appel aux responsables des partis politiques pour une sortie de crise favorable à la population en particulier les jeunes.

Alerté par les dernières manifestations émaillées de violences, le Président du JLEET, Emmanuel KONDO-EKPOW (photo ci-dessus) s’est aussi prononcé sur la partition des étudiants dans la résolution de cette crise en tant que jeunes leaders. Ce dernier a appelé ses camarades et toute la jeunesse togolaise à la non-violence pour préserver le climat de paix.

Créée depuis 2015, l’Association des jeunes leaders pour l’émergence de l’étudiant s’est fixée  le but d’amener les étudiants togolais à développer le sens du patriotisme et à promouvoir l’émergence de leur bien-être social.

 

Helmut PINTO