Les réactions se multiplient  après la sortie de la feuille de route de la CEDEAO le 31 juillet dernier. A l’instar  de la C14, l’Union des Forces  de Changement (UFC)  dit prendre  "acte de cette feuille de route  des Chefs  d’Etats et de Gouvernement" de la communauté sous régionale.

 L’Union des Forces de  Changement, dans un communiqué rendu public au  lendemain de la sortie de la feuille de route de la CEDEAO, a  remercié les Chefs d’Etats  et de gouvernement de cette institution sous régionale. 

Le parti de Gilchrist Olympio  a appelé la classe politique togolaise,  à tout mettre en œuvre pour  l’exécution  des recommandations de la CEDEAO.

Pour le parti « Détia », l’exécution de cette feuille de route permettra au Togo de «poursuivre le processus d’enracinement  de la démocratie et d’opérer les réformes d’une façon consensuelle».

 L’UFC  trouve qu’aucun parti ou groupe de partis politiques  ne peut régler tout seul le problème du Togo.

Le parti « espère que le Togo bénéficiera  effectivement de l’appui technique, matériel et financier de la CEDEAO et de toute la communauté internationale  pour la réussite des élections transparentes, crédibles  et aux résultats  acceptables par tous. » poursuit le communiqué.