Une semaine après l’adoption de la feuille de route pour la sortie de crise au Togo, la Commission de la CEDEAO est revenue à la charge.  En effet, elle a entamé cet après midi du 08 Août, une concertation avec  les différents acteurs de la crise.

Une réunion préparatoire avec un double objectif selon le Président de la commission de la CEDEAO Kassi BROU à savoir:« premièrement faire le point sur les avancées enregistrées depuis les décisions prises par les Chefs d’Etats de la CEDEAO à Lomé le 31 juillet dernier. Deuxièmement écouter les deux protagonistes sur les propositions dans le chronogramme de la mise en œuvre des différentes actions  définies par l’institution ».

 Il s’agit d’une concertation avec chaque protagoniste de la crise politique, afin de mettre en place un comité de suivi des recommandations de l’institution sous régionale.

Comme recommandée par la feuille de route du 31 juillet dernier à Lomé, le comité sera composé des représentants des facilitateurs, de la majorité au pouvoir, de la coalition des 14 partis de l’opposition et de la commission de la CEDEAO.

                                              ( Vue partielle de la délégation de la C14)

                                  ( La délégation de la partie présidentielle à son arrivée)

 ((On reconnaît les Ambassadeurs David Gilmour des USA et Christoph SANDER d'Allemagne))

Les enjeux de cette rencontre sont importants, puisqu’elle est sensée accoucher d’un comité de suivi des recommandations la CEDEAO, en vue d’une meilleure sortie de crise au Togo. La C14  et la partie gouvernementale ont été présentes à la rencontre sous  les regards des partenaires du Togo avec leur statut d’observateurs. Entre autres, le groupe des 5 constitué des Ambassadeurs de la France, de l’Allemagne, des USA, de l’Union Européenne et du Système des Nations Unies.

"La première réunion du Comité de suivi des recommandations doit avoir lieu avant la fin du mois d'Août", a déclaré Jean-Claude BROU.

 

Helmut PINTO