«Quand  les bandits sont au pouvoir, la place d’un honnête homme est en prison»,  disait Michel Chartrand.

En effet,  Foly Satchivi, le premier porte-parole du mouvement  « en aucun cas » arrêté ce mercredi  22 août au siège de l’ONG Novation Internationale  où il devrait tenir une conférence de presse  a été jeté en prison ce jeudi 23 août. Il est  accusé d’ «outrage aux agents de la force publique ».

Selon  le ministre de la sécurité et de la protection civile, le Général Yark Damehame  cité par RFI,  le "Mouvement en aucun cas" n’a pas d’autorisation officielle donc l’organisation de la conférence de presse est illégale. Il  « a nargué les forces de l’ordre lorsque celles-ci lui ont signifié que son organisation est illégale. Il a passé outre les injonctions et déployé sa banderole»

Foly Satchivi retrouvera donc  en prison d’autres honnêtes citoyens tels que les jeunes du mouvement Nubuéké  et le défenseur des droits de l’homme Assiba Johnson au moment où  les miliciens surnommés " groupes d’auto-défense" par le général Yark circulent en toute liberté.

En rappel,  Foly Satchivi avait déjà été interpellé lors des revendications conduites par son association estudiantine, la  LTDE.

Eyram Akakpo