Yaovi Agboyibo, le président du Comité d’Action pour le renouveau (CAR, opposition), est sorti de sa réserve pour commenter la feuille de route élaborée par la CEDEAO  et rendue publique fin juillet.

‘Ce qu’il faut faire est déjà contenu dans l’APG (Accord politique global, ndlr) et à mon humble avis, je pense que la CEDEAO a juste réitéré la nécessité de mettre en œuvre les réformes de l’APG, sauf qu’elle n’a pas donné de date’, a-t-il expliqué mardi à notre confrère  Republicoftogo.com.

La date du 20 décembre fixé pour les législatives est un ‘terminus’. 

‘Les réformes à mettre en œuvre sont autant de gares avant ce terminus’. Une métaphore ferroviaire pour souligner que les réformes doivent intervenir avant le scrutin.

Il observe avec regret l’impossibilité pour le pouvoir comme pour l’opposition de trouver un terrain d’entente. 

Madji Yaovi Agboyibo n’exclut pas la participation de sa formation aux législatives, soit au sein de la coalition, soit en solo. Toutes les options sont possibles.

‘Ça, on ne peut pas le dire pour le moment, il appartient au groupe de décider. On en discute et on prendra une décision appropriée le moment venu’, a-t-il précisé.