Le (G5)  composé  des ambassades d’Allemagne, des Etats Unis d’Amérique,  de France, de l’Union Européenne et  de la Coordination  du système des Nations Unies au Togo, invitent la coalition des 14 partis de l’opposition togolaise à saisir l’opportunité « afin de faire enrôler ses partisans pour des élections régulières, transparentes et crédibles au Togo».

Dans  un communiqué  en date du 13 novembre 2018,  le G5 au Togo, a salué les efforts de la CEDEAO,  à travers les consultations entre le Co-facilitateur Alpha Condé et les protagonistes de la crise togolaise. Il a invité les acteurs à préserver un climat de paix  afin d’éviter toute forme de violence.

Sur la prorogation du recensement électoral, le G5 exhorte « les membres de la C14 à saisir l’opportunité des recommandations de la CEDEAO relatives au processus électoral et à la prorogation des opérations d’inscription sur les listes électorales.

Par ailleurs, le G5 encourage « le gouvernement à poursuivre les mesures d’apaisement notamment par l’accélération des procédures judiciaires et l’exploration de mesures de clémence additionnelles en vue de la libération des détenus. »

Eyram Akakpo