Le 13 novembre dernier, la coalition des 14 partis de l’opposition au sein duquel se trouve le Mouvement Citoyen pour la Démocratie et le Développement(MCD) de Me Tchassona Traoré était en conférence de presse au siège de la CDPA à Lomé. Au cours de cette conférence de presse, les 14 partis de l’opposition ont unanimement demandé à leurs militants de boycotter la prorogation des 3 jours du recensement électoral annoncé par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI).  24 heures après cette conférence de presse, Me Tchassona Traoré fait volte-face et demande aux militants du MCD d’aller se faire enrôler « à titre conservatoire ».

Me Tchassona Traoré et ses militants  ne boycotteront pas la prorogation des 3 jours de recensement électoral de la CENI. C’est en tout cas l’appel lancé par ce dernier dans un communiqué, où il croit en l’engagement du G5 au Togo à rendre régulières, transparentes et crédibles les législatives du 20 décembre prochain. « Le groupe des 5 a notamment invité les partis membres de la coalition de l’opposition à faire enrôler leurs partisans pour les élections  qu’il s’engage à rendre régulières, transparentes et crédibles. »,  a-t- il mentionné dans son communiqué.

Très confiant de l’engagement du groupe des 5, Tchassona Traoré « saisit donc cette occasion pour appeler ses militants ainsi que l’ensemble de  population togolaise à aller se faire recenser à titre conservatoire aux dates et lieux indiqués par la CENI.»

Le MCD invite le gouvernement à lever l’état de siège de villes occupées par l’armée et la libération des personnes détenues dans le cadre des manifestations politiques.

 Eyram Akakpo