Les élections locales tant annoncées par le pouvoir de Lomé  ne se dérouleront pas l’Alliance nationale pour le changement (ANC). Et les préparatifs vont bon train. Le  Président national de cette formation politique, Jean-Pierre Fabre a  tenu  un meeting avec ses militants et  sympathisants dimanche dernier  à Atakpamé (168km au Nord de Lomé).

« Un parti politique digne de ce nom doit toujours être prêt pour toutes les consultations électorales. Nous devons êtres prêts. Nous devons également nous mobiliser massivement, très massivement, pour que ces élections soient transparentes, équitables et acceptées par tous' ».

Cet ancien chef de file  de  l’opposition a comparé son combat à celui des Algériens. « Nous avons commencé la lutte bien avant eux, mais depuis 90, rien ne s’est passé chez nous, contrairement à l’Algérie », a-t-il martelé.

Mais il ne perd pas totalement espoir : ‘Nous devons garder espoir et intensifier la lutte à travers la mobilisation sur toute l’étendue du territoire. Le maître mot, c’est la mobilisation'.