Pierre Ekué Gamessou KPODAR (en photo)  est officiellement candidat à l’élection présidentielle de 2020. Cette information a été  portée à  la connaissance de la presse ce mardi 10  Septembre 2019.

Economiste  de son état,  monsieur Kpodar a travaillé à la BCEAO- Dakar pendant 14 ans  puis au FMI durant 21 ans. Il entend promouvoir une politique économique favorable à l’investissement, moraliser la vie publique, réhabiliter les infrastructures.

‘Le temps est venu pour un véritable changement de système au Togo avant que la situation ne s’empire et affecte la fragile stabilité de la sous-région ouest-africaine', a-t-il déclaré.

 Il s’engage, en cas de victoire, à mener une politique de dialogue, d’ouverture et de réconciliation nécessaire à la reconstruction du Togo. A l'occasion, M. Kpodar a invité le Chef de l’Etat actuel, Faure Gnassingbé au dépassement et lui demande de mûrir sa décision au sujet de 2020 en prenant en compte l’intérêt général du Togo.

Le candidat déclaré affirme que son engagement à servir le Togo date de plusieurs années. Mais comme le dit son prénom, Gamessou (il est temps), devenu son slogan de campagne, l’heure a vraiment sonné pour qu’il se mette au service du Togo et des Togolais.

Pour Pierre Ekué Gamessou Kpodar, le Togo va mal et il est nécessaire de susciter un changement de système et de mentalité indispensables pour un renouveau politique, économique et social. Il estime que le pays souffre d’un déficit démocratique qui est le résultat d’un verrouillage politique caractérisé par le manque d’alternance au sommet de l’Etat. Il point également du doigt un verrouillage économique qui favorise seulement une minorité et tue l’esprit d’entrepreneuriat de la majorité.

Selon l’ancien fonctionnaire du FMI, cette situation a pour conséquences l’insécurité, le désespoir, la misère, le chômage, la cherté de la vie, un système éducatif inadapté, des structures de santé déficientes, l’endettement du pays…

Malgré tout, et alors que tout semble indiquer que 2020 est déjà scellée, M. Kpodar fait remarquer que « C’est le peuple qui écrit son histoire et que rien n’est définitivement écrit ».

« Je crois que le changement est la seule chose qui n’est pas statique et que la terre promise est plus proche que nous le pensions… »,  a-t-il martelé.

Celui qui se présente comme une alternative crédible correspondant aux attentes du peuple et qui peut offrir l’alternance aux togolais en 2020 s’engage à « recréer la confiance entre les citoyens, restaurer la crédibilité de l’Etat et redonner au peuple sa liberté et sa dignité ».

Pour la charge de Président de la République, Ekué Gamessou Kpodar affirme que l’école de la vie, son éducation, sa foi, sa culture, son parcours, ses expériences personnelles et professionnelles l’ont préparé. Le candidat à la Magistrature suprême exclut toute chasse aux sorcières en cas de victoire et s’engage à regarder résolument vers l’avenir. 

Le candidat estime que l’alternance visée ne constitue pas une menace pour l’armée et les soldats qui la composent. Il annonce que l’armée républicaine sera le garant de la nation et de l’intégrité territoriale et gardienne des citoyens dans une démocratie restaurée.

Il a déclaré que l’année 2020 est décisive pour le pays, Ekué Gamessou Kpodar lance un appel « fraternel et solennel » à Faure Gnassingbé.

« Nous lançons un appel fraternel et solennel au chef de l’Etat de faire preuve d’élévation de soi, de se mettre au-dessus de la mêlée, pour mûrir sa décision au sujet de 2020 ; de bien considérer les faits, sans interférence aucune, prendre en compte avec noblesse et grandeur l’intérêt général de notre pays, affronter courageusement sa conscience et sa responsabilité aux fins de prendre la bonne décision. Nous le savons capable de dépassement. Nous sommes convaincus qu’il sait qu’un grand leader doit soigner sa sortie afin de rentrer dans l’histoire du bon côté », a –t-il pesté.