L’Archevêque émérite de Lomé, Mgr Philippe Fanoko Kpodzro, ne cesse de multiplier des initiatives visant à obtenir une alternance à la tête du Togo à l’issue de l’élection présidentielle de 2020. Hier 11 Septembre, il a été devant la presse ensemble avec des imams et des pasteurs des églises protestantes du Togo pour lancer des journées de jeûne, de prière et de louanges. L’idée est d’intercéder auprès de Dieu pour qu’un candidat unique soit trouvé pour faire face au candidat du pouvoir en 2020 pour parvenir à l’alternance. Il  a une fois encore adressé  un message à Faure Gnassingbé.

Les prières auxquelles appelle le prélat visent à favoriser le choix d’un candidat unique de l’opposition face à celui ou ceux du pouvoir « dans un esprit de consensus » et qu’advienne dans la paix durable, l’alternance politique au Togo.

Pour cela, Mgr Kpodzro appelle leaders religieux de toutes les confessions et où qu’ils se trouvent sur le territoire togolais à rejoindre son groupe pour obtenir la libération du peuple togolais qui serait dans une « prison à ciel ouvert ».

« Il faut qu’ils nous rejoignent pour que dans un même élan, nous puissions libérer le peuple togolais de la prison à ciel ouvert dans lequel il est depuis des lustres cadenassées par des bêtises et la cupidité de nos propres frères et sœurs qui n’ont pas compris que leur mission est de servir le peuple et non se servir et de maintenir le peuple dans la pauvreté, la misère et dans une servitude qui ne dit pas son nom », a-t-il déclaré.

Dans leur déclaration, les religieux édictent les critères devant prévaloir dans le choix du candidat unique de l’opposition. Pour eux, ce candidat doit avoir côtoyé le pouvoir, être épris du bien commun, dépourvu de tout esprit de vengeance et de chasse aux sorcières.

A l’occasion, l’archevêque émérite a adressé un nouveau message à Faure Gnassingbé. Une suite logique des précédents messages.

« Faure, mon fils, mon très cher fils, il est temps pour toi de sortir par une porte honorable en refusant toute exhortation de ton entourage à te lancer dans une nouvelle bataille électorale pour la conservation du pouvoir. Tu t’en sortiras grandi. Il y va de ton avenir et celui de ta progéniture », lance le prélat.

Concernant la présidentielle de 2020, Mgr Kpodzro a appelé à ce que les conditions d’organisation des élections soient carrément revues.

« Je lance du haut de cette tribune un appel à tous les leaders des partis d'être ensemble pour 2020 », a-t-il dit.

Mgr Kpodzro et ses compères pasteurs et imams accusent le régime de Faure Gnassingbé de s’accrocher au pouvoir envers et contre les Togolais en organisant des élections aux résultats loin de la réalité. Ils fustigent également une gouvernance au profit des « partisans indélicats et incompétents » et dénoncent l’interdiction des manifestations par des lois « liberticides ». Ils ont en outre condamné l’arrestation des adversaires politiques;  des actes qui pourront conduire le pays à des troubles « sociaux imparables », ont-ils conclu.