Réélu lors des présidentielles du 22 février dernier avec plus de 70% des suffrages, Faure Gnassingbé a prêté serment ce 3 mai pour un quatrième  mandat. Une cérémonie au cours de laquelle Abdou Assouma s’est illustré en griot et militant du parti UNIR  qu’en président d’une institution qu’est la Cour Constitutionnelle.

 Faure Gnassingbé a prêté serment ce dimanche  pour un nouveau quinquennat. Ministres, députés à l’Assemblée Nationale et quelques diplomates accrédités au Togo ont pris part à cet évènement qui investit Faure  Gnassingbé pour un quatrième mandat. Un record dans la sous-région.

Cette cérémonie de prestation de serment a été marquée par le griotisme du président de la Cour Constitutionnelle Abdou Assouma, qui a révélé aux yeux du monde entier son militantisme et son soutien inconditionnel à Faure Gnassingbé.

« Ici c’est la Cour Constitutionnelle (…) ce  n’est pas le temple  de Monseigneur Kpodzro qui intronisait son président Gondwanais », a laissé entendre Abdou Assouma, président d’une si grande institution qu’est la Cour Constitutionnelle.  « si quelqu’un s’y oppose, force doit rester à la loi dans la rigueur… Quel que soit l’âge de l’auteur, je dis bien quel que soit l’âge de l’auteur », menace Abdou Assouma en s’adressant indirectement à Monseigneur Kpodzro.

 Eyram Akakpo